Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°16: Him | Sarina BOWEN | Tome 1: Him| Lecture V.O

25686927

Kindle Edition

361 pages

Année de publication: 2015

Synospis

They don’t play for the same team. Or do they?

Jamie Canning has never been able to figure out how he lost his closest friend. Four years ago, his tattooed, wise-cracking, rule-breaking roommate cut him off without an explanation. So what if things got a little weird on the last night of hockey camp the summer they were eighteen? It was just a little drunken foolishness. Nobody died.

Ryan Wesley’s biggest regret is coaxing his very straight friend into a bet that pushed the boundaries of their relationship. Now, with their college teams set to face off at the national championship, he’ll finally get a chance to apologize. But all it takes is one look at his longtime crush, and the ache is stronger than ever.

Jamie has waited a long time for answers, but walks away with only more questions—

Can one night of sex ruin a friendship? If not, how about six more weeks of it? When Wesley turns up to coach alongside Jamie for one more hot summer at camp, Jamie has a few things to discover about his old friend…and a big one to learn about himself.

Mon avis

Cela fait un moment que je voyais cette saga tourner sur les réseaux et j’avais très envie de me lancer. C’est chose faite et je ne suis pas déçue du tout par ma lecture. Nous retrouvons ici Wesley et Jamie, qui sont tous les deux joueurs de hockey à l’université. Ils sont également d’anciens meilleurs amis qui, suite à une nuit qui a un peu dérapé lorsqu’ils avaient dix-sept ans ne se sont plus revus ni parler pendant plusieurs années. Mais ils vont de nouveau se faire face lors d’un match puis d’un camp de vacances. Wes ne sait pas comment se comporter avec Jamie puisqu’il se sent responsable de cette distance qui existe désormais entre eux. D’autant plus que Jamie n’est pas au courant que Wesley est gay et ce dernier ne sait comment lui annoncer, d’autant plus que ses sentiments envers Jamie sont plus qu’amicaux…

J’ai adoré ce premier tome et la relation entre Jamie et Wes. On sent qu’ils tiennent l’un à l’autre et que toutes ces années de séparation ont été blessantes et difficile à vivre pour eux. Mais je comprends la réaction de Wesley et les craintes qu’il ressent. Etre gay dans notre société est malheureusement loin d’être facile et ça l’est encore moins dans le milieu du sport. Wesley est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Il paraît un peu arrogant et semble avoir énormément confiance en lui mais lorsque l’on regarde un peu sous la surface on se rend vite compte que ce n’est qu’une façade. On ressent tout au long du livre à quel point il tient à Jamie. Il fait des erreurs avec lui mais essaie de tout faire pour les réparer et sauver leur amitié qui compte énormément pour lui. Par certains côtés son personnage m’a rappelé celui de Garrett dans Off-Campus qui est un de mes personnages de fiction préférés. Je me suis également beaucoup attaché à Jamie. C’est un peu l’opposé de Wesley. C’est quelqu’un de calme et de réfléchi qui prend la vie comme elle vient. Malgré tout on sent que le comportement de Wesley l’a blessé et il cherche toujours à comprendre ce qui s’est passé pour que son meilleur ami coupe les ponts entre eux sans aucune explication. J’ai adoré la relation qu’il entretient avec sa famille, on sent que c’est quelqu’un de très attentif à ses proches et de très à l’écoute.

Ce livre envoie un message sur l’acceptation de soi, la difficulté d’être homosexuel dans le milieu du sport et sur la conséquence des mots et des actions que j’ai trouvé très intéressant. C’est une lecture que je recommande très fortement. J’ai d’ailleurs tout de suite enchainé avec le tome  car j’étais impatiente de retrouver Jamie et Wesley.

Si vous avez lu ce tome/ cette saga n’hésitez pas à me faire part de vos avis.

Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques.

Em’.

Publicités
Publié dans Bilans

Bilan lecture mensuel n°4: Juin 2018

 

Hello tout le monde!

Me voici pour mon bilan mensuel de juin 2018! Ce mois-ci j’ai lu 14 livres (ce qui est moins que les mois précédents mais je ne m’en sors pas si mal sachant que j’avais mes rattrapages durant deux semaines) et parmi eux j’ai eu un énorme coup de coeur pour la saga « Covenant » de Jennifer L.ARMENTROUT (tous les tomes sont déja chroniqués sur le blog) et j’ai fait une très belle découverte avec la duologie « Him » de Sarina BOWEN dont les chroniques arriveront très bientôt. Pour la première fois depuis un moment j’ai également eu une grosse déception livresque avec « Le défi des Druides » d’Evelyne BRISOU-PELLEN. Mais heureusement mes autres lectures m’ont permis de compenser cette déception et d’éviter une panne de lecture comme cela m’arrive souvent quand un livre me déçoit…

Mes autres lectures du mois ont été:

-The Fill-In Boyfriend de Kasie WEST (Chronique à venir)

-La saga Saints of Denver de Jay CROWNOVER (tomes tous chroniqués sur le blog)

-Les novellas en lien avec la saga Covenant (abordés dans mon article sur le dernier tome de la saga: Sentinel)

 

Concernant les challenges que je m’étais fixée le mois dernier à savoir:

-Lire environ 20 livres

-Lire en français

-Lire un classique

J’ai seulement relever le second ce qui m’embête un peu notamment celui concernant les classiques. Je me fixe cet objectif tous les mois depuis le début de l’année et pour le moment je ne m’y suis tenu qu’une seule fois avec « A Christmas Carol » de Charles DICKENS. Il va donc vraiment falloir que je m’y mette…

Mes objectifs du mois de juillet seront donc les mêmes que celui du mois de juin sauf que je vais essayer de lire non pas un mais deux classiques (ce qui serait bien autant pour moi que pour ma PAL qui en contient quand même plusieurs). Je pense également tenter de faire un Reading Challenge durant l’été, un article devrait donc très bientôt arriver à ce sujet.

Et vous quelles sont vos découvertes du mois de juin? Vos coups de coeur? Vos déceptions? Avez-vous des challenges de fixé pour juillet ou pour l’été? Avez vous lu certains de ces livres? N’hésitez surtout pas à m’en faire part!

En attendant je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques!

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off)| Jay CROWNOVER| Tome 4: Salvaged| Lecture V.O

28497297

Kindle Edition

400 pages

Année de publication: 2017

 

Synopsis

Hudson Wheeler is a nice guy. Everyone knows it, including his fiancée who left him with a canceled wedding and a baby on the way. He’s tired of finishing last and is ready to start living in the moment with nights soaked in whiskey, fast cars, and even faster girls. He’s set to start living on the edge, but when he meets Poppy Cruz, her sad eyes in the most gorgeous face he’s ever seen hook him in right away. Wheeler can see Poppy’s pain and all he wants to do is take care of her and make her smile, whatever it takes.

Poppy can’t remember a time when she didn’t see strangers as the enemy. After a lifetime of being hurt from the men who swore to protect her, Poppy’s determined to keep herself safe by keeping everyone else at arm’s length. Wheeler’s sexy grin and rough hands from hours restoring classic cars shouldn’t captivate her, but every time she’s with him, she can’t help being pulled closer to him. Though she’s terrified to trust again, Poppy soon realizes it might hurt even more to shut Wheeler out—and the intense feelings pulsing through her are making it near impossible to resist him.

The only thing Poppy is sure of is that her heart is in need of some serious repair, and the more time she spends with Wheeler, the more she’s convinced he’s the only man with the tools to fix it.

Mon avis

Pour ce quatrième et dernier tome de la Saga Saints of Denver, nous suivons Poppy, la petite soeur de Salem et Wheeler un ami proche de Wheeler.

Poppy est une jeune femme craintive et renfermée qui a eu une enfance difficile avec un père tyrannique et qui a vécu une expérience traumatisante avec son ex-mari. Cela l’a profondément marquée mais elle tente de se relever petit à petit, notamment aidé par Rowdy, Salem, Sayer et Dixie. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de cette dernière que Poppy va rencontrer Wheeler, un jeune garagiste qui vient d’annuler son mariage imminent avec sa petite amie de longue date (qui se trouve être la petite soeur de Dixie) après avoir découvert qu’elle l’avait une nouvelle fois trompée. Il tente de se remettre tant bien que mal de cette nouvelle quand son petite-amie lui annonce être enceinte. Cette nouvelle va le chambouler encore plus. Il va commencer à perdre pied jusqu’à ce qu’à la grande surprise de beaucoup de monde, Poppy ne décide de l’aider. La jeune femme s’était pourtant jurée de ne plus faire confiance aux hommes et de ne plus jamais s’attacher afin de ne plus être blessée. Mais il est difficile de résister au charme de Wheeler d’autant plus qu’une alchimie s’est très vite crée entre eux. Ils vont donc mutuellement s’aider à remonter la pente et à réapprendre à faire confiance non seulement aux autres mais également à eux-mêmes.

Ces personnages sont probablement ceux qui m’ont le plus touchée dans la saga Saints Of Denver. Ils ont tous les deux un passé douloureux et une grande difficulté à faire confiance aux autres. Ce qui peut se comprendre quand on découvre leur passé et notamment celui de Poppy qui se bat chaque jour pour se remettre du traumatisme qu’elle a vécu avec son ex-mari (je ne vais pas développer de trop dessus au cas où vous voudriez lire la saga Marked Men puisque son histoire est relatée dans le cinquième tome). Et malgré ce qu’il vient de vivre Wheeler est touché et déterminé à l’aider. J’ai adoré la façon dont il s’est imposé en douceur dans la vie de Poppy. Il s’est montré extrêmement respectueux tout en lui faisant comprendre qu’il était intéressé. Mais jamais il ne l’a force à faire quoi que ce soit et la laisse aller à son rythme. J’ai trouvé ce tome plus tendre et beaucoup plus porté sur la romance que les précédents et j’ai beaucoup aimé cela, d’autant plus que Jay CROWNOVER n’a pas oublié d’y ajouter une bonne touche d’actions et d’émotions.

Ce quatrième tome conclut parfaitement cette saga et j’ai aimé découvrir ce qui était arrivé aux Marked Men (même si j’avoue que j’aurai voulu qu’ils soient un peu plus mis en avant par moment…). Cela a été difficile de dire au revoir à tous ses personnages et à cet univers dans lequel Jay CROWNOVER m’a emporté durant 11 tomes. Cela m’a donné envie de découvrir d’autres de ces oeuvres car j’aime sa plume et les sujets qu’elle aborde dans ses livres. D’ailleurs si vous lu d’autres livres de cette autrice, n’hésitez pas à me faire part de vos avis! Et si vous avez lu cette saga ou la précédente, je serai ravie de découvrir vos impressions!

En attendant la prochaine chronique (qui va de nouveau porter sur le milieu du sport et notamment celui du hockey) je vous souhaite de très belles découvertes livresques et je vous dis à très bientôt!

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off)|Jay CROWNOVER| Tome 3: Riveted| Lecture V.O

29992024

Kindle Edition

368 pages

Année de publication: 2017

Titre en français: Clash: Tome 3: Passion dévorante

 

Synopsis

Everyone else in Dixie Carmichael’s life has made falling in love look easy, and now she is ready for her own chance at some of that happily ever after. Which means she’s done pining for the moody, silent former soldier who works with her at the bar that’s become her home away from home. Nope. No more chasing the hot as heck thundercloud of a man and no more waiting for Mr. Right to find her; she’s going hunting for him…even if she knows her heart is stuck on its stupid infatuation with Dash Churchill.

Denver has always been just a pit stop for Church on his way back to rural Mississippi. It was supposed to be simple, uneventful, but nothing could have prepared him for the bubbly, bouncy redhead with doe eyes and endless curves. Now he knows it’s time to get out of Denver, fast. For a man used to living in the shadows, the idea of spending his days in the sun is nothing short of terrifying.

When Dixie and Church find themselves caught up in a homecoming overshadowed with lies and danger, Dixie realizes that while falling in love is easy, loving takes a whole lot more work…especially when Mr. Right thinks he’s all wrong for you.

Mon avis

Pour ce troisième tome de la saga Saints of Denver, nous suivons Church un ancien militaire qui a été déployé avec Rome à l’étranger et est revenu à la vie civile depuis quelques mois et Dixie, une serveuse au bar qui appartient à Rome et où Church est videur.

Dixie est une jeune femme pleine de vie et extrêmement optimise qui n’attend qu’une chose: le grand amour et elle pense l’avoir trouver en la personne de Church. Seulement l’ancien soldat n’est pas si facile à approcher et il ne semble pas vouloir se lancer dans une relation quelle qu’elle soit. Il faut dire qu’il lutte tant bien mal contre son passé et les erreurs qu’il a pu faire et auxquelles il doit à présent faire face. Et pour cela il pourrait finalement bien avoir besoin de l’aide de Dixie…

Une fois de plus j’ai aimé ces deux personnages et le fait qu’ils soient à la fois opposés mais complémentaires. Dixie est l’optimiste de service qui essaie de toujours voir la vie du bon côté et qui n’hésite pas à rendre service à son entourage quitte à s’oublier parfois elle-même. Church lui est tout le contraire. Il est assez pessimiste et s’attend toujours au pire. Il faut dire que la vie ne l’a pas épargné quand il était plus jeune et qu’il préfère se protéger comme il peut afin de ne pas être blessé à nouveau. Il fait de son mieux pour repousser Dixie mais un coup de fil va tout changer et va les obliger à voyager à travers le pays. Comme toujours l’histoire est bien ficelée, mêlant actions et émotions. Les personnages ont tous les deux un background construit qui permet de les comprendre et de s’attacher à eux. Ma seule déception est le fait que cette fois il n’y ait quasiment aucune apparition des Marked Men. Mais cela n’enlève rien au fait que j’ai apprécié ce troisième tome et que j’ai une fois de plus était emportée par la plume de Jay CROWNOVER.

Ma chronique sur la conclusion de cette saga sera mise en ligne dès demain et concernera Poppy, la petite soeur de Salem et Wheeler, un des amis proches de Rowdy, qui se trouve également être le meilleur ami de Dixie.

En attendant si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me laisser votre avis.

A très bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off)| Jay CROWNOVER|Tome 2: Charged| Lecture V.O

26040605

Kindle edition

384 pages

Année de publication: 2016

Titre en français: Clash: Tome 2: Passion Coupable

 

Synopsis

Avett Walker and Quaid Jackson’s worlds have no reason to collide. Ever. Quaid is a high powered criminal attorney as slick as he is handsome. Avett is a pink-haired troublemaker with a bad attitude and a history of picking the wrong men.

When Avett lands in a sea of hot water because of one terrible mistake, the only person who can get her out of it is the insanely sexy lawyer. The last thing on earth she wants to do is rely on the no-nonsense attorney who thinks of her as nothing more than a nuisance. He literally has her fate in his hands. Yet there is something about him that makes her want to convince him to loosen his tie and have a little fun…with her.

Quaid never takes on clients like the impulsive young woman with a Technicolor dye job. She could stand to learn a hard lesson or two, but something about her guileless hazel eyes intrigues him. Still, he’s determined to keep their relationship strictly business. But doing so is becoming more impossible with each day he spends with her.

As they work side-by-side, they’ll have to figure out a way to get along and keep their hands off each other—because the chemistry between them is beyond charged.

 

Mon avis

Dans ce second tome de Saints of Denver (Clash en français), nous retrouvons les personnages d’Avett, la fille de Brit, un ami proche de Rome qui apparaît dans la saga Marked Men et Quaid Jackson un brillant avocant que l’on a également rencontré dans Marked Men, mais de façon plus succinte que Brit.

Avett est une jeune femme rebelle qui a souvent fait de mauvais choix et le dernier en date l’a mis dans une situation extrêmement périlleuse et compliquée. Elle va, contre son gré avoir besoin de l’aide de Quaid pour la sortir de là. Le jeune avocat, est renommé pour être l’un des meilleurs dans son milieu, et par chance il accepte de venir en aide à la jeune femme. Les débuts entre eux vont être extrêmement difficile. Car même si Avett réalise la gravité de la situation elle n’a cesse de repousser Quaid. Heureusement ce dernier n’ait pas du genre à abandonner au dernier obstacle, si bien qu’Avett va finalement accepter son aide. Et malgré leurs prises de becs et la relation avocat/ client qui les lie, une alchimie va très vite apparaître. Chacun d’entre eux va tenter d’y résister comme il peut, pour des raisons qu’ils leurs sont propres…

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages que tout semblent opposer et qui finalement se complète plutôt bien. Ils sont également beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Avett a un lourd passé derrière elle et doit maintenant faire face aux conséquences de ses actes quant à Quaid, il essaie de se remettre de son divorce récent tout en gardant la tête haute et en continuant à vouloir faire ses preuves. J’admets qu’au début du livre je le trouvais arrogant et agaçant mais au fur et à mesure que j’ai découvert son histoire j’ai été touchée et je me suis finalement beaucoup attachée à lui. L’un des autres points que j’ai énormément apprécié dans ce tome c’est l’action. Il est beaucoup plus mouvementé que le premier et j’ai adoré ça, d’autant plus qu’une fois de plus Jay CROWNOVER sait ce qu’elle fait et où elle nous emmène. Et pour moi, cela rend sa plume et ses romans addictifs. Tout comme les sujets qu’elle aborde dans chacun des tomes et qui sont pour moi importants. De plus les personnages tout comme l’univers sont toujours construits, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce genre de littérature.

J’ai très vite enchaîné avec le troisième tome de la saga qui cette fois porte sur Church, un ancien soldat avec qui Rome a été déployé à l’étranger et Dixie l’une des serveuses du bar de ce dernier. La chronique sur ce tome sera mise en ligne dès demain.

En attendant n’hésitez pas à me laisser votre avis sur cette saga si vous l’avez lue.

A très bientôt.

Em’.

 

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off) |Jay CROWNOVER |Tome 1: Built| Lecture V.O

25197119

Kindle Edition

352 pages

Année de publication: 2016

Titre en français: Clash Tome1: Passion brûlante

 

Synopsis

Sometimes you have to tear everything down to build something new…

Sayer Cole is frozen inside. At least, that’s what it’s felt like for as long as she can remember. She’s yet to let anyone past her icy exterior – and the one guy she thinks might melt her heart couldn’t possibly be interested in someone so uptight.

Rough, hard and hot-as-hell, Zeb Fuller has rebuilt his life and his construction business since protecting his family sent him to jail all those years ago. His elegant client, Sayer, makes him feel like a Neanderthal in denim, but despite the many hints that he’s been dropping to get to know her better, she seems oblivious to his charms.

Just as things finally start to heat up, Zeb’s past comes back to haunt him and he needs Sayer’s professional help to right a wrong and to save more than himself. As these opposites dig in for the fight of their lives, fire and ice collide in an unstoppable explosion of steam…

Mon avis

Ce premier tome ouvre très bien cette saga Spin-Off. On retrouve ici Sayer Cole qui fait partie de l’entourage de Rowdy et Zeb l’un des amis de ce dernier. Ils étaient apparus dans les deux derniers tome de la saga Marked Men et la relation qu’ils entretenaient alors m’avaient beaucoup intriguée et amusée. Sayer est avocate en droit de la famille et a eu une enfance plutôt difficile qui a laissé des marques. Elle est sans cesse sur ses gardes et recherche constamment la perfection et l’approbation sans pour autant chercher à attirer l’attention. Malgré tout, elle n’a pas échappé à l’oeil de Zeb, un entrepreneur en bâtiment au passé sulfureux. Entre eux l’alchimie est tout de suite présente mais Sayer tente comme elle peut d’y résister parce que Zeb est l’opposé des hommes qu’elle a l’habitude de fréquenter et que sur le long terme il pourrait bien menacer de briser les barrières qu’elle s’est construite. Mais une nouvelle fracassante concernant Zeb pourrait bien les obliger à se côtoyer plus que la jeune avocate ne l’avait prévu. Ce qui ravi Zeb, qui lui, est bien déterminé à ne pas laisser tomber les choses avec la jeune femme.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome et les deux personnages principaux. Comme toujours Jay CROWNOVER a su les développer et leur donner un caractère et une histoire qui les rend très vite attachant. Zeb est un personnage que j’ai adoré. Il est très drôle et a beaucoup de caractère mais c’est aussi quelqu’un de franc et direct. Ce qui est un peu à l’opposé de la discrète Sayer qui fait tout pour ne pas faire de vagues. L’histoire personnelle de chacun des protagoniste m’a touchée et j’ai trouvé qu’une fois de plus l’autrice savait aborder des sujets douloureux sans pour autant verser dans le too-much comme le font parfois certains auteurs. J’ai également apprécié revoir certains des personnages de Marked Men et notamment Rowdy que j’avais adoré découvrir.

C’est avec plaisir que j’ai poursuivi cette saga que j’ai d’ailleurs achevé. Les chroniques seront donc mise en ligne rapidement et la prochaine qui portera sur Avett, la fille de Brit (un grand ami de Rome) et Quaid Jackson, un collègue de Sayer, arrivera soit demain soit vendredi au plus tard.

En attendant si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me faire part de vos avis.

A très bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-Off) |Jay CROWNOVER| Tome 1: Leveled| Lecture V.O

27240468

Kindle Editions

224 pages

Année de publication: 2015

Synopsis

We all need a hero…let the Saints of Denver begin

Orlando Frederick knows what it is to be leveled by pain. Instead of focusing on his own, he’s made it his mission to help others: sports stars, wounded war vets, survivors of all kinds. But when Dom, a rugged, damaged, sinfully attractive cop, makes his way into Lando’s physical therapy practice, he might be the biggest challenge yet. Lando loved one stubborn man before and barely survived the fallout. He’s not sure he can do it again.

Dominic Voss is a protector. The police badge he wears is not only his job, it’s his identity, so when he’s sidelined because of an injury, the only thing he cares about is getting back on the force. He expects Lando to mend his body, he just doesn’t realize the trainer will also have him working toward a hell of a lot more. As attraction simmers and flares, Dom sees that Lando needs repair of his own…if only the man will let him close enough to mend what’s broken.

Mon avis

Cette novella est très sympathique et je trouve qu’elle fait très bien le lien entre la saga « Marked Men » et le Spin-Off « Saints of Denver ». Elle se concentre sur deux personnages que l’on a rencontré dans Marked Men: Orlando Frederick « Lando » qui fait partie de l’entourage des Archer (si vous n’avez pas lu la saga Marked Men je vous le conseille pour découvrir quel lien il entretient avec eux) et Dominic, le partenaire flic de Royal. Ce sont deux hommes aux caractères complètement opposés. Lando est quelqu’un de calme et réfléchi qui a vécu un événement douloureux et peine à s’en remettre vraiment. Il a une vie plutôt rangée et ne prend que peu de risque. Dominic, lui, est tout le contraire. Il est impulsif et aime l’action, ce qui colle parfaitement à son métier de flic. Et c’est justement ce métier qui va l’amener à rencontrer Lando puisqu’il va être blessé au cours d’une intervention qui a mal tournée et va donc demander à Lando de l’aider à se remettre de ses blessures pour pouvoir reprendre son service, puisque ce dernier est kiné. Très vite une alchimie se crée entre les deux hommes mais si Dominic est prêt à voir où cela peut aller ce n’est pas le cas de Lando qui retenu par son passé. Mais le jeune flic n’est pas du genre à lâcher l’affaire et il est prêt à tout pour avoir ce qu’il veut…

Cela a été un plaisir de retrouver la plume et l’univers de Jay CROWNOVER notamment celui des Marked Men que j’avais vraiment adoré. Cette novella est bien construite et j’ai beaucoup aimé les personnages, notamment Lando. Comme toujours l’autrice sait aborder des sujets difficiles (que je ne mentionnerai pas pour ne pas spoiler) et cela rend la lecture addictive. Cette nouvelle m’a donné envie d’en découvrir plus sur les Saints of Denver, qui porte sur des personnages que l’on a rencontré au cours des tomes de Marked Men.

Ma chronique sur le premier tome arrivera dès demain et elle portera sur Sayer et Zeb deux personnages qui m’avaient tout autant intrigué qu’intéressé et dans le peu que j’en avais vu j’avais beaucoup aimé leur semblant de relation. Je vous dirai donc ce que j’en ai pensé!

En attendant n’hésitez pas à me laisser votre avis si vous avez lu cette saga.

A bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°14: Covenant| Jennifer L.ARMENTROUT| Tome 5: Sentinel| Lecture V.O

23275650

Edtion Hodder

340 pages

Année de publication: 2014

Synopsis

It’s a beautiful day for a war.

As the mortal world slowly slips into chaos of the godly kind, Alexandria Andros must overcome a stunning defeat that has left her shaken and in doubt of their ability to end this war once and for all.

And with all the obstacles between Alex and her happily-ever-after with the swoonworthy Aiden St. Delphi, they must now trust a deadly foe as they travel deep into the Underworld to release one of the most dangerous gods of all time.

In the stunning, action-packed climax to the bestselling Covenant series, Alex must face a terrible choice: the destruction of everything and everyone she holds dear… or the end of herself.

 

Mon avis

Ce cinquième et dernier tome conclut la saga avec brio. Je n’ai, une nouvelle fois, pas vu passer ma lecture, si bien qu’en moins de deux jours j’arrivais à la conclusion de Covenant. Ce tome m’a tout autant emporté que les autres. Tout ce que j’ai apprécié dans les précédents se retrouve dans Sentinel. Action et émotions sont toujours au rendez-vous ainsi que les réponses finales aux questions qui restaient. Je trouve que pour ce final Jennifer L.ARMENTROUT a pris énormément de risques mais cela a parfaitement fonctionné avec moi. Contrairement à Lux où j’avais reproché une fin un peu trop rapide, cette fois je n’ai rien à dire et j’adhère complètement au choix de l’autrice. Il a été très difficile pour moi de dire au revoir à cette saga, ces personnages et cet univers. J’avais accroché dès le premier tome et mon engouement pour cette série n’a fait que se confirmer au fil des tomes. Cela a été un réel coup de coeur et il rentre avec certitude dans mon top 10 de 2018. J’ai même préféré Covenant à Lux même si cette saga n’est vraiment pas loin derrière. J’ai adoré les personnages de Covenant (et j’en ai aussi détesté quelques uns pour ne pas changer) qui ont tous su évoluer au cours de l’histoire qu’ils soient principaux et secondaires. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas replongé dans l’univers de la mythologie grecque et cela a été un vrai plaisir de m’y remettre avec une saga comme celle-ci. A tel point que j’aurais bien voulu qu’elle dure encore! Mais j’ai découvert récemment qu’il y a un spin-off cette fois centré sur le personnage de Seth et il s’agit de la série Titans qui va probablement être l’une de mes prochaines lectures (enfin quand j’aurais les sous pour m’acheter les livres…). J’ai également lu les novella que Jennifer L.ARMENTROUT a mis en ligne sur son Wattpad et qui comporte notamment une nouvelle sur Luke et Deacon, plusieurs scènes importantes des premiers tomes du point de vue d’Aiden et des scènes coupées entre Aiden et Alex. (Vous pouvez les retrouvez sur ce lien, ainsi que plusieurs nouvelles concernant les autres sagas écrites par Jennifer L.ARMENTROUT telles que Lux ou Wait For You: https://www.wattpad.com/story/32630218-covenant-series-extras).

Avec cette série, Jennifer L.ARMENTROUT devient définitivement l’une de mes auteurs préférées et j’ai hâte de découvrir ses autres oeuvres, en particulier ses stand-alone puisque je n’en ai lu aucun pour le moment mais je pense m’y mettre très rapidement) et bien évidemment poursuivre ses différentes sagas.

Comme vous l’aurez compris je recommande vivement cette saga. Cependant il n’y a pour l’instant que les deux premiers tomes qui sont paru en français et je ne sais pas quand sont prévus les autres tomes mais sachant que le second tome vient juste de paraître en France je pense qu’il va falloir attendre un peu. Pour ceux qui voudraient tenter l’aventure en anglais je recommande d’avoir un niveau au minimum intermédiaire car cela reste du fantasy et il y a de nombreuses références à la mythologie qui rendent la lecture plus compliquée.

Si vous aussi vous avez lu cette saga n’hésitez à me faire part de vos avis.

Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques (cette fois retour dans le monde réel!) et vous souhaite de très belles découvertes livresques.

Em.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°14: Covenant| Jennifer L.ARMENTROUT| Tome 4: Apollyon| Lecture V.O

23275512

Edition: Hodder

385 pages

Année de publication: 2014

 

Synopsis

Fate isn’t something to mess with… and now, neither is Alex.

Alex has always feared two things: losing herself in the Awakening and being placed on the Elixir. But love has always been stronger than Fate, and Aiden St. Delphi is willing to make war on the gods—and Alex herself—to bring her back.

The gods have killed thousands and could destroy entire cities in their quest to stop Seth from taking Alex’s power and becoming the all-powerful God Killer. But breaking Alex’s connection to Seth isn’t the only problem. There are a few pesky little loopholes in the whole “an Apollyon can’t be killed” theory, and the only person who might know how to stop the destruction has been dead for centuries.

Finding their way past the barriers that guard the Underworld, searching for one soul among countless millions, and then somehow returning will be hard enough. Alex might be able to keep Seth from becoming the God Killer… or she might become the God Killer herself.

Mon avis

Ce quatrième tome est excellent. Plus j’avance dans cette saga et plus j’adore. A chaque nouveau tome je me demande ce que l’auteur va nous réserver et je me dis qu’il va être difficile de faire mieux que le précédent mais Jennifer L.ARMENTROUT nous détrompe en écrivant des tomes de plus en plus intense que ça soit au niveau de l’action et des émotions et Apollyon ne fait pas exception à la règle. Les émotions quelles qu’elles soient sont toujours au rendez-vous tout comme l’action et les révélations qui ne manquent pas au cours de ce tome. La lecture est de plus en plus addictive si bien qu’il m’a fallu un peu moins de deux jours pour terminer ce livre. J’étais vraiment incapable de m’arrêter quand j’étais lancée et j’étais tellement plongée dans ma lecture que j’avais l’impression de vivre et ressentir ce qui arrivait aux personnages.  Un des points qui fait que j’aime énormément cette saga c’est qu’au fil des tomes l’univers de la mythologie grecque est vraiment de plus en plus présent. Bien évidemment l’autrice a pris certaines liberté et certains risques mais c’est parfaitement réussi et cela ne rend l’histoire que plus attractive. L’autre chose que j’apprécie énormément c’est que tous les personnages qu’ils soient principaux ou secondaires évoluent au cours de l’histoire et des événements. Je l’avais souligné auparavant pour Alex et Aiden mais c’est aussi le cas de Deacon, Marcus et bien d’autres. Cela apporte un vrai plus à la saga. Je ne vais pas plus développer car j’ai peur de vous spoiler mais ce quatrième tome est probablement l’un des meilleurs de la saga.

En ce qui concerne la fin, Jennifer L.ARMENTROUT est toujours fidèle à elle-même et nous laisse sur un cliffhanger qui nous retourne la tête. J’ai d’ailleurs directement enchainé avec le cinquième et dernier tome car j’étais incapable d’attendre pour savoir ce qui allait se passait… Cette saga est un réel coup de coeur, et se classe probablement dans le top 3 de mes découvertes de 2018.

Ma chronique sur le cinquième tome sera mise en ligne dès demain avec mon avis général sur l’ensemble de la saga.

En attendant si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

A très bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°14: Covenant| Jennifer L.ARMENTROUT| Tome 3.5: Elixir| Lecture V.O

13605727

Edition: Spencer Hill

74 pages

Année de publication: 2013

 

Synopsis

Aiden St. Delphi will do anything to save Alex. Even if it means doing the one thing he will never forgive himself for. Even if it means making war against the gods.

 

Mon avis

J’ai beaucoup aimé découvrir le point de vue d’Aiden dans cette novella. C’est un personnage sur lequel j’étais un peu mitigé au début, je le trouvais un peu trop lisse, un peu trop parfait mais il s’est révélé au fil des tomes et c’est désormais l’un des personnages que je préfère. Il est extrêmement loyal et protecteur notamment avec Alex et Deacon son petit frère, qu’il élève depuis la mort de leurs parents. Malgré le fait que ce soit un Pur il n’accepte pas les lois mises en place à l’encontre des Sang-mêlés et c’est l’un des rares de sa caste à leur montrer du respect et à ne pas les traiter comme des moins que rien. Dans cette novella on en découvre plus sur ce qu’il pense de toute la situation mais également ses sentiments pour Alex et jusqu’où il est prêt à aller pour la protéger.

Je ne développerai pas l’histoire de cette novella pour ne pas spoiler mais je recommande vivement de la lire avant de commencer le tome 4 si vous voulez pouvoir suivre un minimum car il y a des éléments très importants pour comprendre la suite de cette saga.

Ma chronique sur le tome 4 que j’ai déjà terminé va suivre très rapidement. En attendant n’hésitez pas à me dire si vous avez lu cette saga, ce que vous en avez pensé.

Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques.

Em’.