Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan with Love|Sarah MORGAN|Tome 6: Moonlight over Manhattan|Lecture V.O

31564871

Editeur: Harlequin

384 pages

Année de publication: 2017

Titre en français: Clair de lune à Manhattan

 

Synopsis

She’ll risk everything for her own Christmas miracle…

Determined to conquer a lifetime of shyness, Harriet Knight challenges herself to do one thing a day in December that scares her, including celebrating Christmas without her family. But when dog walker Harriet meets her newest client, exuberant spaniel Madi, she adds an extra challenge to her list–dealing with Madi’s temporary dog sitter, gruff doctor Ethan Black, and their very unexpected chemistry.

Ethan thought he was used to chaos, until he met Madi–how can one tiny dog cause such mayhem? To Ethan, the solution is simple–he will pay Harriet to share his New York apartment and provide twenty-four-hour care. But there’s nothing simple about how Harriet makes him feel.

Ethan’s kisses make Harriet shine brighter than the stars over moonlit Manhattan. But when his dog-sitting duties are over and Harriet returns to her own home, will she dare to take the biggest challenge of all–letting Ethan know he has her heart for life, not just for Christmas?

Mon avis

Pour ce dernier tome de la saga, nous retrouvons Harriet, la soeur jumelle de Fliss, et Ethan un médecin urgentiste.

Harriet a toujours vécu dans l’ombre de sa soeur jumelle mais elle est bien décidée à changer cela et pour se faire elle a mis en place une liste de défi à relever chaque jour: le challenge Harriet. Cela inclut de passer Noël seule et de s’inscrire sur un site de rencontre. Et c’est par le biais de cette fameuse liste de challenge que Harriet va faire la connaissance d’Ethan Black, médecin urgentiste talentueux et légèrement cynique sur les bord. Lorsque Ethan va devoir s’occuper du chien indiscipliné de sa soeur, c’est à Harriet qu’il va faire appel et va lui faire une proposition peu ordinaire: rester chez lui pour s’occuper du chien, jusqu’à ce que sa soeur ne revienne. Harriet est intimidée mais décide de relever le défi. Mais alors que cela est censé simplifié la vie du jeune médecin, la présence de la jeune femme, pourrait au contraire compliquer la situation, notamment à cause de ce qu’elle lui fait ressentir…

J’ai beaucoup aimé les personnages de Harriet et Ethan même si Seth et Fliss restent mon couple coup de coeur de cette saga. Harriet est vraiment l’opposée de sa soeur jumelle. Là où Fliss dégage une image de force et de détermination, Harriet est beaucoup plus calme et en retrait. Elle ne se met jamais en avant et est plus sensible que sa soeur. Elle a aussi beaucoup plus tendance à afficher ses émotions ce qui n’est pas toujours une bonne chose et qui a souvent compliqué les choses durant son enfance, notamment avec son père. Mais elle cherche à mettre cela derrière elle et ne plus sans arrêt compter sur son frère et sa soeur au moindre problème. Elle se rend compte que cela ne lui a pas forcément rendu service de se cacher derrière eux car maintenant qu’ils ont une vie amoureuse et que Fliss est partie vivre avec Seth, Harriet se sent plus seule que jamais. C’est pour cela qu’elle va accepter la proposition folle d’Ethan, le frère d’une de ses clientes, qu’elle a rencontré après une soirée désastreuse qui s’est terminée aux Urgences. Ethan est un médecin talentueux qui est marié à son métier et qui ne croit plus aux relations amoureuses (pour lui du moins) depuis que son mariage a échoué quelques années plus tôt. Il reste malgré tout extrêmement surprenant et attentif aux gens qui l’entourent et j’ai apprécié cela car pour une fois cela change de l’image du médecin à l’égo surdimensionné.

Ce dernier tome est rempli de tendresse et d’émotions et je l’ai énormément apprécié. Notamment grâce aux derniers chapitres qui réservent une surprise qui m’a énormément plu (notamment si l’on a lu les autres sagas de Sarah MORGAN). Tout comme le tome « Miracle on 5th Avenue », l’histoire se déroule à Noël ce qui ne correspond pas vraiment à une lecture d’été et m’a empêcher de me plonger dans l’atmosphère de fêtes mais cela n’a rien enlever au plaisir de ma lecture et je garderais un très bon souvenir de cette saga même si cela n’aura pas été un coup de coeur comme ça a été le cas avec « O’Neil Brothers » (peut-être parce que justement après avoir lu cette saga j’en attendais énormément de « From Manhattan with Love »…). Malgré tout je recommande cette saga si vous voulez passer un bon moment de lecture, plein de tendresse et d’émotion et sans prise de tête.

Comme d’habitude, si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me faire part de vos avis. Je vous souhaite de très belles découverts livresques et je vous dis à bientôt.

Em’.

Publicités
Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan with Love| Sarah MORGAN| Tome 5: Holiday in the Hamptons| Lecture V.O

32570385

Edition: Harlequin

411 pages

Année de publication: 2017

Titre en français: Un été dans les Hamptons

 

Synopsis

Professional dog-walker Felicity Knight loves everything about New York…until her ex-husband starts working at her local vet clinic. She hasn’t seen Seth Carlyle in ten years, but one glimpse of him–too gorgeous, and still too good for her–and Fliss’s heart hurts like their whirlwind marriage ended yesterday. So when her grandmother in the Hamptons needs help for the summer, it seems the ideal way to escape her past.

Their relationship might have lasted only a few scorching months, but vet Seth knows Fliss–if she’s run away to the Hamptons, it’s because she still feels their connection and it terrifies her. He let her go once before, when he didn’t know any better, but not this summer! With the help of his adorable dog, Lulu, and a sprinkling of beachside magic, Seth is determined to make Fliss see that he’s never stopped loving her…

Mon avis

Pour ce cinquième tome nous suivons Fliss la soeur de Daniel et Seth, son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis dix ans.

Fliss est une jeune femme avec un sacré caractère qui est à la tête d’une petite entreprise de promeneurs de chiens. Elle adore New-York où elle a toujours vécu. Mais le jour où elle recroise Seth, son ex-mari, à la clinique vétérinaire, elle décide de fuir la ville pour aller se réfugier chez sa grand-mère dans les Hamptons. Parce que le fait de revoir Seth a rouvert une blessure qui ne s’est jamais vraiment refermée et elle n’est pas prête à refaire face à cette partie de son passé.

Seth quant à lui, comprend très vite qu’il est la raison de sa fuite mais il est bien décidé à ne pas reproduire la même erreur deux fois en la laissant partir. Il veut redonner une chance à leur relation car malgré leurs dix années de séparation il n’a jamais cessé de l’aimer.

Fliss et Seth sont probablement les personnages qui m’ont le plus touché depuis le début de la saga. A l’extérieur Fliss donne l’image d’une femme forte au caractère bien trempé et extrêmement loyale, notamment envers sa soeur jumelle Harriet. Mais cela cache des blessures extrêmement profondes et un sentiment d’insécurité qu’elle ressent depuis l’enfance. Son passé et sa relation avec son père l’ont obligé à construire des barrières solides afin de se protéger et à cause de cela elle a énormément de mal à laisser les gens l’approcher. Même Seth qui est pourtant le seul homme qu’elle ait jamais aimé. Leur mariage n’aura malheureusement duré que quelques mois et à laissé une nouvelle blessure qui la pousse à se protéger encore plus. Mais Seth ait bien décidé à redonner une chance à leur relation et à ne pas la laisser le repousser une nouvelle fois. Il tente donc de se rapprocher d’elle petit à petit, aidé pour son chien et la pousse à se confier sur ce qu’elle ressent, ce que Fliss ne fait jamais.

Si cette histoire m’a autant touché c’est tant par la relation qu’entretienne Fliss et Seth que par le passé de Fliss. On sent dès le début qu’il y a quelque chose de spécial entre ces deux personnages et que leur relation passée les a marquées tous les deux de façon durable. Mais Fliss doit également faire face aux traumatismes de son enfance provoqués par son père. Ce thème est très bien exploité et montre à quel point les mots peuvent blesser de façon beaucoup plus durable et profonde que les coups. Avec tout cela j’ai ressenti énormément d’émotions tout au long de ma lecture et c’est ce qui fait que ce tome est mon coup de coeur de la saga. J’ai retrouvé ce qui me manquait dans les tomes précédents et qui m’avait touché dans la saga « O’Neil Brothers ».

Cela m’a donné très envie de découvrir le sixième et dernier tome de « From Manhattan With Love » qui concerne Harriet, la soeur jumelle de Fliss et Ethan Black, un médecin urgentiste. Je viens juste de le finir et il m’a beaucoup plu. La chronique devrait être en ligne dès demain.

En attendant n’hésitez pas à me faire part de votre avis sur cette saga si vous l’avez lue.

Je vous souhaite de très belles découvertes livresques et je vous dis à très bientôt.

Em’

 

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan with Love| Sarah MORGAN| Tome 4: New York, Actually| Lecture V.O

32789813

Editeur: Harlequin

368 pages

Année de publication: 2017

Titre en français: Rencontre dans l’Upper East Side

 

Synopsis

Meet Molly

New York’s most famous agony aunt, she considers herself an expert at relationships…as long as they’re other people’s. The only love of her life is her Dalmatian, Valentine.

Meet Daniel

A cynical divorce lawyer, he’s hardwired to think relationships are a bad idea. If you don’t get involved, no-one can get hurt. But then he finds himself borrowing a dog to meet the gorgeous woman he sees running in Central Park every morning…

Molly and Daniel think they know everything there is to know about relationships…until they meet each other that is…

Mon avis

Dans ce quatrième tome, nous suivons Molly, une psychologue experte en relation amoureuse et Daniel, un avocat spécialisé dans les divorces.

Molly est arrivée de Londres, trois ans plus tôt, après avoir vécu un désastre personnel dans son Angleterre natale. Elle a pris un nouveau départ à Manhattan où elle est devenue une autrice et blogueuse à succès sous le pseudonyme Aggie. Elle est en effet spécialisée dans les conseils en relations amoureuses, c’est même une experte dans ce domaine. Enfin quand il s’agit de celle des autres… Parce que pour elle ce n’est pas brillant. Le seul amour de sa vie est son dalmatien, Valentine.

Daniel lui est un avocat cynique qui pense que les relations amoureuses sont une mauvaises idées. Jusqu’à ce qu’il croise Molly dans un parc. Et pour pouvoir attirer son attention il est prêt à tout. Même à emprunter un chien…

J’ai bien aimé ce troisième tome mais malgré tout je l’ai trouvé un peu en dessous des trois premiers. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu un peu de mal à accrocher au personnage de Molly. Cela a un peu changé lorsque j’ai découvert son histoire mais il a quand même fallut attendre près de 200 pages pour qu’elle me touche et ça m’a un peu dérangée. Par contre j’ai beaucoup apprécié Daniel et en particulier son histoire et la relation qu’il entretien avec ses deux soeurs Fliss et Harry. C’est quelqu’un de têtu qui est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, même à emprunter un chien à ses soeurs alors qu’il n’a jamais eu d’animal à quatre pattes auparavant. Cela a donné lieu a de nombreuses scènes comiques et j’ai énormément ri durant ma lecture. L’autre petit point qui m’a déçu c’est que l’on ne retrouve pas les personnages des tomes précédents que j’avais beaucoup aimé. J’aurais pourtant bien aimé savoir ce qu’ils devenaient tous. Les filles sont mentionnées une ou deux fois dans le roman mais sans plus et c’est un peu dommage.

Cela reste une bonne lecture et un bon moment de détente et ça ne m’a pas empêché de continuer avec le tome 5 qui lui a été une vraie révélation. C’est probablement mon coup de coeur de la saga. On y suit Fliss, l’une des soeurs de Daniel et Seth, l’ex de Fliss, qu’elle n’avait pas revu depuis dix ans… La chronique sur cinquième tome sera mise en ligne dès demain. En attendant n’hésitez pas à me laisser votre avis si vous avez lu cette saga.

A bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan with Love| Sarah MORGAN| Tome 3: Miracle on 5th Avenue| Lecture V.O

28590927

Editeur: Harlequin

384 pages

Année de publication: 2016

Titre en français: Noël sur la 5ème Avenue

 

Synopsis

Hopeless romantic Eva Jordan loves everything about Christmas. She might be spending the holidays alone this year, but when she’s given an opportunity to housesit a spectacular penthouse on Fifth Avenue, she leaps at the chance. What better place to celebrate than in snow-kissed Manhattan? What she didn’t expect was to find the penthouse still occupied by its gorgeous–and mysterious–owner.

Bestselling crime writer Lucas Blade is having the nightmare before Christmas. With a deadline and the anniversary of his wife’s death looming, he’s isolated himself in his penthouse with only his grief for company. He wants no interruptions, no decorations and he certainly doesn’t appreciate being distracted by his beautiful, bubbly new housekeeper. But when the blizzard of the century leaves Eva snowbound in his apartment, Lucas starts to open up to the magic she brings…This Christmas, is Lucas finally ready to trust that happily-ever-afters do exist?

Mon avis

Pour ce troisième tome, nous suivons Eva, la meilleure amie de Frankie et Paige qui s’occupe de tout ce qui concerne la cuisine dans leur entreprise Urban Genie et Lucas, un auteur de roman policier à succès.

Eva est la romantique de la bande et elle aime Noël plus que tout. Lorsqu’elle est engagé pour travailler dans un magnifique penthouse sur la 5ème Avenue, elle saute sur l’opportunité quitte à devoir passer une partie des vacances seule. Car quoi de plus magique que Manhattan sous la neige? Lucas quant à lui, est un auteur à succès qui déteste Noël. C’est la date d’anniversaire de la mort de sa femme et cette année il a une deadline concernant son nouveau roman sur lequel il bloque complètement. Il s’est donc isolé avec le deuil et le chagrin pour seule compagnie et refuse d’être dérangé par le monde extérieur, en particulier par une exubérante cuisinière qui n’a qu’une seule chose en tête: rendre cet appartement festif. Seulement suite à une tempête de neige, ils ne vont pas avoir le choix de cohabiter. Peut-être que cela donnera l’occasion d’ouvrir les yeux à Lucas sur la magie de Noël?

Dans ce tome, nous avons à faire à deux personnages on ne peut plus opposé. Eva est la romantique de service, hypersensible, qui adore aider les gens et sourit quoi qu’il arrive. Lucas est tout l’inverse. Il est réservé, cynique et extrêmement pessimiste. La seule chose qui les unit c’est le deuil puisque Lucas a perdu sa femme trois ans plus tôt et Eva se remet difficilement du décès de sa grand-mère dont elle était extrêmement proche, survenu dix-huit mois auparavant. C’est cette douleur qui va les rapprocher et les ouvrir petit à petit l’un à l’autre. J’ai aimé la façon dont leur relation s’est construite puisque chacun essaie de convaincre l’autre de son point de vue sur la vie et les gens ce qui donne lieu à des moments très intéressants. D’autant plus que malgré son aspect romantique et fleur bleue, Eva n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et peut se montrer extrêmement têtue, ce qui apporte beaucoup d’humour au roman. A cela s’ajoute la magie de Noël qui permet d’alléger un peu l’atmosphère malgré la présence importante du deuil pour chacun d’eux. J’ai également adoré les nombreux rapports fait à l’écriture, grâce à Lucas. On voit le processus de construction d’un roman ainsi que l’élaboration des personnages et je me suis vraiment retrouvé dans tout ce qui était décrit puisque j’aime autant écrire que j’aime lire.

Une fois de plus c’est une lecture assez détente malgré la présence de certains sujets difficiles et j’ai vraiment passé un bon moment à lire ce tome. Cela ne collait pas particulièrement à la saison et j’ai eu un peu plus de mal à me plonger dans l’atmosphère de fête mais cela ne m’a pas empêcher d’accrocher aux personnages et à l’histoire. J’aime toujours autant la plume de Sarah MORGAN qui sait nous transmettre diverses émotions et arrive à retranscrire l’alchimie présente entre les deux protagonistes. Elle maîtrise aussi très bien l’environnement et l’univers du roman, si bien que j’arrivais très bien à m’imaginer l’histoire à New-York sans pour autant que j’y ai mis les pieds. (Et depuis que j’ai commencé From Manhattan with Love j’ai une folle envie de me prendre un billet d’avion pour pouvoir me balader moi aussi à Central Park ou sur la 5ème Avenue). Jusque là ce tome est mon préféré de la saga mais je suis en plein dans le milieu du 5ème tome et je crois qu’il pourrait très vite prendre la place de favori…

En attendant ma décision sur ce point, je vais rapidement mettre en ligne la conclusion du quatrième tome que je viens de terminer et qui cette fois se concentre sur Molly, une psychologue, experte en relations amoureuses et Daniel, un avocat spécialisé dans les divorces… Ca promet!

En attendant si vous aussi vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me faire part de vos avis. Je vous souhaite de très belles découvertes livresques et je vous dis à très bientôt!

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan with Love| Sarah MORGAN| Tome 2: Sunset in Central Park| Lecture V.O

28507386

Edition: Harlequin

375 pages

Année de publication: 2016

Titre en français: Rendez-vous à Central Park

 

Synopsis

In the chaos of New York, true love can be hard to find, even when it’s been right under your nose all along…

Love has never been a priority for garden designer Frankie Cole. After witnessing the fallout of her parents’ divorce, she’s seen the devastation an overload of emotion can cause. The only man she feels comfortable with is her friend Matt—but that’s strictly platonic. If only she found it easier to ignore the way he makes her heart race…

Matt Walker has loved Frankie for years but, sensing how fragile she is beneath her feisty exterior, has always played it cool. But then he uncovers new depths to the girl he’s known forever and doesn’t want to wait a moment longer. He knows Frankie has secrets and has buried them deep, but can Matt persuade her to trust him with her heart and kiss him under the Manhattan sunset?

Mon avis

Dans ce second tome de la saga From Manhattan With Love, nous suivons Frankie l’une des meilleurs amies de Paige et Matt, le grand frère de cette dernière.

Dans l’entreprise que viennent de lancer, Paige, Frankie et Eva, Frankie est en charge des décorations florales et elle est très douée pour cela. Mais s’il y a bien une chose pour laquelle Frankie n’est pas très douée c’est les relations et en particulier les relations amoureuses, ce qui est une conséquence directe du divorce de ses parents auquel elle a assisté plus jeune et qui l’a profondément marquée. A cause de cela, elle refuse de s’engager afin de se protéger. La seule personne avec qui elle se sent à l’aise, c’est Matt son meilleur ami. Seulement elle aimerait bien ignorer la façon dont son coeur s’emballe quand elle est avec lui…

Matt quant à lui est amoureux de Frankie depuis des années mais connaissant ses points faibles il n’a jamais rien montré. Seulement l’attente commence à être difficile et il aimerait vraiment que les choses passent à la vitesse supérieure. Il sait que Frankie cache de lourds secrets mais arrivera-t-il à lui faire baisser sa garde et la convaincre de lui donner une chance?

J’ai beaucoup aimé ce second tome et notamment les personnages que l’on suit. Frankie est une jeune femme qui paraît extrêmement forte mais qui possède des faiblesses qui l’empêche de vivre ses relations qu’elles soient amicales ou amoureuses, de façon sereine. C’est en grande partie dû au divorce de ses parents et au comportement de sa mère suite à cela qu’elle est sur la réserve. Matt, lui à l’inverse est quelqu’un d’extrêmement confiant qui n’hésite pas à s’investir et à se battre pour ce qu’il veut. C’est quelqu’un d’extrêmement loyal et de protecteur, notamment avec sa soeur Paige. Il est prêt à tout pour aider les personnages de son entourage lorsqu’elles sont en difficulté et c’est vraiment un trait de personnalité que j’ai adoré chez lui. J’ai aimé la relation qu’il entretient avec Frankie. Il la pousse à sortir de sa coquille tout en faisant attention à ne pas la blesser car il est au courant de son historique.

Un autre point que j’ai aimé dans ce tome, c’est le fait qu’il montre à quel point les relations des parents peuvent influencer leurs enfants. On le voit notamment avec Frankie qui a assisté à la destruction du mariage de ses parents lorsqu’elle était jeune et cela a laissé des marques. C’est intéressant d’aborder ce sujet car on ne pense pas toujours à l’impact que cela peut avoir sur les enfants et leurs vies futures.

Cette saga est donc toujours aussi agréable à lire, légère et sans prise de tête. Cependant j’accroche un peu moins qu’à la saga « O’Neil Brothers » qui avait été un véritable coup de coeur. Je ne sais pas si c’est parce que j’avais placé mes espoirs très haut en décidant de lire d’autres oeuvres de Sarah MORGAN mais cette il me manque le petit quelque chose de magique qui m’avait emporté lorsque j’avais découvert cette autrice en mars.

Cela ne m’a pas empêché de poursuivre ma lecture de « From Manhattan with Love » puisque j’en suis au quatrième tome. Ma chronique sur le troisième tome, qui cette fois porte sur Eva et Lucas Blade, un auteur à succès, devrait être mise en ligne très rapidement.

Si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me faire part de votre avis.

Je vous dis à très bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°17: From Manhattan With Love| Sarah MORGAN| Tome 1: Sleepless in Manhattan| Lecture V.O

27190170

Editeur: Harlequin

457 pages

Année de publication: 2016

Titre en français: Nuit blanche à Manhattan

 

Synopsis

Cool, calm and competent, events planner Paige Walker loves a challenge. After a childhood spent in and out of hospitals, she’s now determined to prove herself—and where better to take the world by storm than in the exhilarating bustle of Manhattan? But when Paige is let go from the job she loves, she must face her biggest challenge of all—going it alone.

Except launching her own events company is nothing compared to hiding her outrageous crush on Jake Romano—her brother’s best friend, New York’s most in-demand date, and the only man to break her heart. When Jake offers Paige’s fledgling company a big chance, their still-sizzling chemistry starts giving her sleepless nights. But can she convince the man who trusts no one to take a chance on forever?

Mon avis

Paige est une jeune femme indépendante qui adore son job d’organisatrice événementielle. Elle a le goût du challenge et après avoir passé une bonne partie de son enfance dans les hôpitaux à cause d’une malformation cardiaque, elle est déterminée à mener sa vie comme elle l’entend et à prouver de quoi elle est capable. Mais le jour où elle va perdre son travail elle va se retrouver face à un énorme défi: monter sa propre entreprise d’événementiel avec ses deux meilleures amies: Frankie et Eva. Mais ce défi n’est rien comparé au fait qu’elle doive cacher ses sentiments pour Jake Romano, le meilleur ami de son frère qui est réputé pour être à la tête de l’une des plus grosses entreprises de New-York mais aussi un coureur de jupons invétérés. Et à la grande surprise de Paige, c’est Jake qui va se proposer pour l’aider à lancer son entreprise. Ce qui ne s’annonce pas de tout repos pour la jeune femme à cause de l’alchimie qui règne entre eux. Mais peut-être que cela l’occasion idéale pour convaincre Jake de leur donner une chance?

J’ai beaucoup aimé me replonger dans l’univers de Sarah MORGAN qui est une autrice que j’avais découverte il y avait peu de temps et dont la saga « O’Neil Brothers » avait été un coup de coeur. Cette fois on quitte les montagnes du Vermont pour se retrouver en plein coeur de New-York avec de tous nouveaux personnages. Et pour ce premier tome on découvre donc Paige Walker et Jake Romano. Ce sont des personnages que j’ai tout de suite adoré et notamment la relation qu’il y a entre eux. Tout n’est pas simple, car Jake est avant tout le meilleur ami de Matt, le frère de Paige et il tient à cette amitié plus que tout. Et puis il y a son passé qui l’a toujours empêché de s’engager dans une relation sérieuse. Seulement Paige est bien décidé à passer au-delà de tout ça et se battre pour ce qu’elle veut. C’est un trait que j’ai adoré chez elle. Malgré les épreuves qu’elle a vécu elle ne s’est jamais laissé abattre et elle est prête à tout pour atteindre ses objectifs. J’ai beaucoup aimé les relations qu’elle entretient avec ses deux meilleures amies d’enfance Eva et Frankie, mais surtout j’adore sa relation avec son frère Matt. Certes ce dernier est extrêmement protecteur ce qui la rend folle et le pousse à faire des erreurs mais on sent que cela part d’un bon sentiment et malgré tout Paige sait qu’elle pourra toujours compter sur lui quoi qu’il arrive. L’amitié de Jake et Matt m’a également beaucoup plu. Sarah MORGAN ne s’est pas attardé seulement sur la romance et l’histoire de Jake et Paige, elle a aussi fait en sorte de construire et travailler les relations amicales ce qui n’est pas toujours le cas dans les romances. Le seul petit point négatif, qui fait que je n’ai pas eu de coup de cœur, c’est que l’histoire de Jake n’est pas assez développé à mon goût. On parle de son passé, des répercussions que cela a eu sur lui mais sans vraiment s’attarder alors que l’on en sait beaucoup plus sur Paige et c’est dommage car je trouve que Jake est un personnage extrêmement intéressé qui aurait mérité que l’on en sache plus sur lui.

Malgré cela j’ai passé un excellent moment de lecture. C’est une romance parfaite pour l’été sans trop de prise de tête et je la recommande vivement!

J’ai bien évidemment enchaîné avec la suite de la saga qui cette fois se concentre sur Frankie, qui m’intrigue un peu et Matt, que j’ai adoré dans ce premier tome et que j’ai aimé découvrir plus en profondeur.

La chronique sur ce second tome devrait très vite arriver. En attendant n’hésitez pas à me laisser votre avis si vous aussi vous avez lu cette saga. Je vous souhaite de belles découvertes livresques durant l’été et je vous dis à très bientôt.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°16: Him| Sarina Bowen| Tome 2: Us| Lecture V.O

businessman working on laptop  in black suit

Kindle edition

328 pages

Année de publication: 2016

 

Synopsis

Can your favorite hockey players finish their first season together undefeated?

Five months in, NHL forward Ryan Wesley is having a record-breaking rookie season. He’s living his dream of playing pro hockey and coming home every night to the man he loves—Jamie Canning, his longtime best friend turned boyfriend. There’s just one problem: the most important relationship of his life is one he needs to keep hidden, or else face a media storm that will eclipse his success on the ice.

Jamie loves Wes. He really, truly does. But hiding sucks. It’s not the life Jamie envisioned for himself, and the strain of keeping their secret is taking its toll. It doesn’t help that his new job isn’t going as smoothly as he’d hoped, but he knows he can power through it as long as he has Wes. At least apartment 10B is their retreat, where they can always be themselves.

Or can they?

When Wes’s nosiest teammate moves in upstairs, the threads of their carefully woven lie begin to unravel. With the outside world determined to take its best shot at them, can Wes and Jamie develop major-league relationship skills on the fly?

Warning: contains sexual situations, a vibrating chair, long-distance sexytimes and proof that hockey players look hot in any shade of green.

Mon avis

Dans ce second tome, nous retrouvons une nouvelle fois Wes et Jamie qui vivent désormais à Toronto. Wes est maintenant joueur professionnel de hockey et à cause de cela lui et Jamie ne peuvent pas vraiment afficher leur relation. Le seul endroit où ils peuvent être eux-mêmes c’est l’appartement qu’ils partagent. Mais ce havre de paix est menacé lorsque l’un des coéquipiers de Wes vient emménager dans le même immeuble. Wesley va alors devoir faire un choix: préserver sa carrière ou sa relation avec Jamie?

Ce tome est beaucoup moins léger que le premier puisque la relation entre Jamie et Wes semble plus difficile que jamais. Mais cela ne m’a pas empêché d’adorer Us, que j’ai dévoré en seulement quelques heures. Une fois commencé j’ai été incapable de me sortir de ma lecture tellement je voulais savoir comment les choses allaient se passer entre Wes et Jamie et comment ils allaient surmonter cette situation. C’est un couple que j’adore, probablement l’un des mes préférés dans le domaine de la littérature, car on sent que malgré les tensions ils s’aiment et tiennent réellement l’un à l’autre. J’aime toujours autant Wes qui peut se montrer aussi drôle que protecteur et attentionné et Jamie qui, dans ce tome est moins décontracté que dans le premier car non seulement il fait face à des difficultés dans son couple mais aussi dans sa carrière professionnelle. Mais il reste un personnage très intéressant et j’ai apprécié retrouver sa famille qui me fait toujours autant rire. J’ai également été contente de découvrir de nouveaux personnages tels que Blake (que j’ai autant détesté qu’adoré) ainsi que les autres coéquipiers de Wes. Cela permet de voir quel genre de relation il entretient avec eux mais aussi à quel point c’est difficile pour lui de leur cacher la vérité sur son orientation sexuelle.

Ce tome clôt très bien cette duologie même si je n’aurais pas été contre un troisième tome tellement j’aime les personnages de Wes et Jamie. Je sais qu’il existe un spin-off de la série cette fois centré sur certains coéquipiers de Wes et je pense la découvrir rapidement. En attendant je conseille fortement cette duologie, qui est un coup de coeur, à la fois légère tout en traitant de sujet sérieux tel que l’homophobie, notamment dans le milieu du sport.

Si vous aussi vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me faire part de votre avis.

Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques.

Em’.

 

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°16: Him | Sarina BOWEN | Tome 1: Him| Lecture V.O

25686927

Kindle Edition

361 pages

Année de publication: 2015

Synospis

They don’t play for the same team. Or do they?

Jamie Canning has never been able to figure out how he lost his closest friend. Four years ago, his tattooed, wise-cracking, rule-breaking roommate cut him off without an explanation. So what if things got a little weird on the last night of hockey camp the summer they were eighteen? It was just a little drunken foolishness. Nobody died.

Ryan Wesley’s biggest regret is coaxing his very straight friend into a bet that pushed the boundaries of their relationship. Now, with their college teams set to face off at the national championship, he’ll finally get a chance to apologize. But all it takes is one look at his longtime crush, and the ache is stronger than ever.

Jamie has waited a long time for answers, but walks away with only more questions—

Can one night of sex ruin a friendship? If not, how about six more weeks of it? When Wesley turns up to coach alongside Jamie for one more hot summer at camp, Jamie has a few things to discover about his old friend…and a big one to learn about himself.

Mon avis

Cela fait un moment que je voyais cette saga tourner sur les réseaux et j’avais très envie de me lancer. C’est chose faite et je ne suis pas déçue du tout par ma lecture. Nous retrouvons ici Wesley et Jamie, qui sont tous les deux joueurs de hockey à l’université. Ils sont également d’anciens meilleurs amis qui, suite à une nuit qui a un peu dérapé lorsqu’ils avaient dix-sept ans ne se sont plus revus ni parler pendant plusieurs années. Mais ils vont de nouveau se faire face lors d’un match puis d’un camp de vacances. Wes ne sait pas comment se comporter avec Jamie puisqu’il se sent responsable de cette distance qui existe désormais entre eux. D’autant plus que Jamie n’est pas au courant que Wesley est gay et ce dernier ne sait comment lui annoncer, d’autant plus que ses sentiments envers Jamie sont plus qu’amicaux…

J’ai adoré ce premier tome et la relation entre Jamie et Wes. On sent qu’ils tiennent l’un à l’autre et que toutes ces années de séparation ont été blessantes et difficile à vivre pour eux. Mais je comprends la réaction de Wesley et les craintes qu’il ressent. Etre gay dans notre société est malheureusement loin d’être facile et ça l’est encore moins dans le milieu du sport. Wesley est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Il paraît un peu arrogant et semble avoir énormément confiance en lui mais lorsque l’on regarde un peu sous la surface on se rend vite compte que ce n’est qu’une façade. On ressent tout au long du livre à quel point il tient à Jamie. Il fait des erreurs avec lui mais essaie de tout faire pour les réparer et sauver leur amitié qui compte énormément pour lui. Par certains côtés son personnage m’a rappelé celui de Garrett dans Off-Campus qui est un de mes personnages de fiction préférés. Je me suis également beaucoup attaché à Jamie. C’est un peu l’opposé de Wesley. C’est quelqu’un de calme et de réfléchi qui prend la vie comme elle vient. Malgré tout on sent que le comportement de Wesley l’a blessé et il cherche toujours à comprendre ce qui s’est passé pour que son meilleur ami coupe les ponts entre eux sans aucune explication. J’ai adoré la relation qu’il entretient avec sa famille, on sent que c’est quelqu’un de très attentif à ses proches et de très à l’écoute.

Ce livre envoie un message sur l’acceptation de soi, la difficulté d’être homosexuel dans le milieu du sport et sur la conséquence des mots et des actions que j’ai trouvé très intéressant. C’est une lecture que je recommande très fortement. J’ai d’ailleurs tout de suite enchainé avec le tome  car j’étais impatiente de retrouver Jamie et Wesley.

Si vous avez lu ce tome/ cette saga n’hésitez pas à me faire part de vos avis.

Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques.

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off)| Jay CROWNOVER| Tome 4: Salvaged| Lecture V.O

28497297

Kindle Edition

400 pages

Année de publication: 2017

 

Synopsis

Hudson Wheeler is a nice guy. Everyone knows it, including his fiancée who left him with a canceled wedding and a baby on the way. He’s tired of finishing last and is ready to start living in the moment with nights soaked in whiskey, fast cars, and even faster girls. He’s set to start living on the edge, but when he meets Poppy Cruz, her sad eyes in the most gorgeous face he’s ever seen hook him in right away. Wheeler can see Poppy’s pain and all he wants to do is take care of her and make her smile, whatever it takes.

Poppy can’t remember a time when she didn’t see strangers as the enemy. After a lifetime of being hurt from the men who swore to protect her, Poppy’s determined to keep herself safe by keeping everyone else at arm’s length. Wheeler’s sexy grin and rough hands from hours restoring classic cars shouldn’t captivate her, but every time she’s with him, she can’t help being pulled closer to him. Though she’s terrified to trust again, Poppy soon realizes it might hurt even more to shut Wheeler out—and the intense feelings pulsing through her are making it near impossible to resist him.

The only thing Poppy is sure of is that her heart is in need of some serious repair, and the more time she spends with Wheeler, the more she’s convinced he’s the only man with the tools to fix it.

Mon avis

Pour ce quatrième et dernier tome de la Saga Saints of Denver, nous suivons Poppy, la petite soeur de Salem et Wheeler un ami proche de Wheeler.

Poppy est une jeune femme craintive et renfermée qui a eu une enfance difficile avec un père tyrannique et qui a vécu une expérience traumatisante avec son ex-mari. Cela l’a profondément marquée mais elle tente de se relever petit à petit, notamment aidé par Rowdy, Salem, Sayer et Dixie. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de cette dernière que Poppy va rencontrer Wheeler, un jeune garagiste qui vient d’annuler son mariage imminent avec sa petite amie de longue date (qui se trouve être la petite soeur de Dixie) après avoir découvert qu’elle l’avait une nouvelle fois trompée. Il tente de se remettre tant bien que mal de cette nouvelle quand son petite-amie lui annonce être enceinte. Cette nouvelle va le chambouler encore plus. Il va commencer à perdre pied jusqu’à ce qu’à la grande surprise de beaucoup de monde, Poppy ne décide de l’aider. La jeune femme s’était pourtant jurée de ne plus faire confiance aux hommes et de ne plus jamais s’attacher afin de ne plus être blessée. Mais il est difficile de résister au charme de Wheeler d’autant plus qu’une alchimie s’est très vite crée entre eux. Ils vont donc mutuellement s’aider à remonter la pente et à réapprendre à faire confiance non seulement aux autres mais également à eux-mêmes.

Ces personnages sont probablement ceux qui m’ont le plus touchée dans la saga Saints Of Denver. Ils ont tous les deux un passé douloureux et une grande difficulté à faire confiance aux autres. Ce qui peut se comprendre quand on découvre leur passé et notamment celui de Poppy qui se bat chaque jour pour se remettre du traumatisme qu’elle a vécu avec son ex-mari (je ne vais pas développer de trop dessus au cas où vous voudriez lire la saga Marked Men puisque son histoire est relatée dans le cinquième tome). Et malgré ce qu’il vient de vivre Wheeler est touché et déterminé à l’aider. J’ai adoré la façon dont il s’est imposé en douceur dans la vie de Poppy. Il s’est montré extrêmement respectueux tout en lui faisant comprendre qu’il était intéressé. Mais jamais il ne l’a force à faire quoi que ce soit et la laisse aller à son rythme. J’ai trouvé ce tome plus tendre et beaucoup plus porté sur la romance que les précédents et j’ai beaucoup aimé cela, d’autant plus que Jay CROWNOVER n’a pas oublié d’y ajouter une bonne touche d’actions et d’émotions.

Ce quatrième tome conclut parfaitement cette saga et j’ai aimé découvrir ce qui était arrivé aux Marked Men (même si j’avoue que j’aurai voulu qu’ils soient un peu plus mis en avant par moment…). Cela a été difficile de dire au revoir à tous ses personnages et à cet univers dans lequel Jay CROWNOVER m’a emporté durant 11 tomes. Cela m’a donné envie de découvrir d’autres de ces oeuvres car j’aime sa plume et les sujets qu’elle aborde dans ses livres. D’ailleurs si vous lu d’autres livres de cette autrice, n’hésitez pas à me faire part de vos avis! Et si vous avez lu cette saga ou la précédente, je serai ravie de découvrir vos impressions!

En attendant la prochaine chronique (qui va de nouveau porter sur le milieu du sport et notamment celui du hockey) je vous souhaite de très belles découvertes livresques et je vous dis à très bientôt!

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Saga n°15: Saints of Denver (Marked Men Spin-off)|Jay CROWNOVER| Tome 3: Riveted| Lecture V.O

29992024

Kindle Edition

368 pages

Année de publication: 2017

Titre en français: Clash: Tome 3: Passion dévorante

 

Synopsis

Everyone else in Dixie Carmichael’s life has made falling in love look easy, and now she is ready for her own chance at some of that happily ever after. Which means she’s done pining for the moody, silent former soldier who works with her at the bar that’s become her home away from home. Nope. No more chasing the hot as heck thundercloud of a man and no more waiting for Mr. Right to find her; she’s going hunting for him…even if she knows her heart is stuck on its stupid infatuation with Dash Churchill.

Denver has always been just a pit stop for Church on his way back to rural Mississippi. It was supposed to be simple, uneventful, but nothing could have prepared him for the bubbly, bouncy redhead with doe eyes and endless curves. Now he knows it’s time to get out of Denver, fast. For a man used to living in the shadows, the idea of spending his days in the sun is nothing short of terrifying.

When Dixie and Church find themselves caught up in a homecoming overshadowed with lies and danger, Dixie realizes that while falling in love is easy, loving takes a whole lot more work…especially when Mr. Right thinks he’s all wrong for you.

Mon avis

Pour ce troisième tome de la saga Saints of Denver, nous suivons Church un ancien militaire qui a été déployé avec Rome à l’étranger et est revenu à la vie civile depuis quelques mois et Dixie, une serveuse au bar qui appartient à Rome et où Church est videur.

Dixie est une jeune femme pleine de vie et extrêmement optimise qui n’attend qu’une chose: le grand amour et elle pense l’avoir trouver en la personne de Church. Seulement l’ancien soldat n’est pas si facile à approcher et il ne semble pas vouloir se lancer dans une relation quelle qu’elle soit. Il faut dire qu’il lutte tant bien mal contre son passé et les erreurs qu’il a pu faire et auxquelles il doit à présent faire face. Et pour cela il pourrait finalement bien avoir besoin de l’aide de Dixie…

Une fois de plus j’ai aimé ces deux personnages et le fait qu’ils soient à la fois opposés mais complémentaires. Dixie est l’optimiste de service qui essaie de toujours voir la vie du bon côté et qui n’hésite pas à rendre service à son entourage quitte à s’oublier parfois elle-même. Church lui est tout le contraire. Il est assez pessimiste et s’attend toujours au pire. Il faut dire que la vie ne l’a pas épargné quand il était plus jeune et qu’il préfère se protéger comme il peut afin de ne pas être blessé à nouveau. Il fait de son mieux pour repousser Dixie mais un coup de fil va tout changer et va les obliger à voyager à travers le pays. Comme toujours l’histoire est bien ficelée, mêlant actions et émotions. Les personnages ont tous les deux un background construit qui permet de les comprendre et de s’attacher à eux. Ma seule déception est le fait que cette fois il n’y ait quasiment aucune apparition des Marked Men. Mais cela n’enlève rien au fait que j’ai apprécié ce troisième tome et que j’ai une fois de plus était emportée par la plume de Jay CROWNOVER.

Ma chronique sur la conclusion de cette saga sera mise en ligne dès demain et concernera Poppy, la petite soeur de Salem et Wheeler, un des amis proches de Rowdy, qui se trouve également être le meilleur ami de Dixie.

En attendant si vous avez lu cette saga n’hésitez pas à me laisser votre avis.

A très bientôt.

Em’.