Critiques·Sagas

Saga n°54: Les Mondes d’Ewilan| Pierre BOTTERO| Tome 3: Les tentacules du Mal

4951035

Editions Rageot

428 pages

Année de publication: 2007

 

Synopsis

Ewilan et ses compagnons poursuivent leur périple vers Valingaï avec une triple mission : rendre Illian à sa famille, retrouver Altan et Élicia Gil’ Sayan et anéantir la méduse qui s’étend dans l’Imagination. Ils traversent avec difficulté le désert Ourou et gagnent Hurindaï, une cité qui ne tarde pas à être attaquée et détruite par les armées de Valingaï. Les Alaviriens échappent de peu à la mort et reprennent leur voyage. C’est à Valingaï, sur le sable des arènes, que le destin d’Ewilan, celui de ses amis, d’Éléa Ril’ Morienval et de la méduse, se croiseront une dernière fois dans une confrontation sans pitié. Une confrontation où la lumière sera faite sur le passé et où se jouera l’avenir du monde.

Mon avis

Ewilan et ses compagnons arrivent enfin sur le continent Est et ce qu’ils découvrent n’est pas forcément rassurant: un désert peuplé de créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres, un pays en guerre, une cité dirigé par un roi sanguinaire qui voue un culte à une créature monstrueuse… Ce périple qui avait pour but de ramener Illian chez lui, retrouver les parents d’Ewilan et vaincre la Méduse, pourrait s’avérer être le plus dangereux de tous leurs voyages…

Ce dernier tome de la série « Les Mondes D’Ewilan » est probablement le plus sombre de la trilogie, voire même de toutes les trilogies et c’est celui que j’apprécie le moins de tous les livres de Pierre BOTTERO que j’ai lu jusque là. J’ai certes aimé l’histoire et j’avais envie de savoir comment se concluerait l’histoire d’Ewilan, comment elle viendrait à bout de cette nouvelle menace mais j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose comparé aux autres livres. J’ai beau avoir relu ce livre plusieurs fois je ne sais pas trop ce qui me bloque avec ce tome. Peut-être le fait qu’il y ait un peu trop d’événements qui s’enchaînent les uns à la suite des autres ou le fait qu’on retrouve moins cet esprit de camaraderie qui me plaît depuis le tout premier tome… Malgré tout je ne dis pas que c’est une mauvaise lecture. Je crois que c’est surtout dû au fait qu’après les cinq tomes précédents concernant Ewilan j’en attendais énormément de ce dernier tome. Peut-être trop. Mais même si je n’ai pas aimé plus que cela la majorité de l’histoire j’ai beaucoup aimé la conclusion finale de ce tome qui est assez ouverte mais sans donner de sensation d’inachevée non plus et c’est probablement cela qui permet au dernier tome du « Pacte des Marchombres » de reprendre là ou s’arrête « Les Mondes d’Ewilan » sans que cela ne crée d’incohérence.

J’ai l’impression de ne pas être claire quant à mon avis sur « Les Tentacules du Mal » mais c’est probablement parce que je n’ai jamais trop sû me positionner pour ce livre… J’ai adoré suivre les personnages auquel je me suis attachée et j’ai adoré les suivre dans cette dernière aventure, voir à quel point ils avaient évolués et suivre l’évolution de leurs relations mais j’ai eu du mal à accrocher avec l’histoire en elle-même…

Cela ne m’empêche pas de toujours énormément aimer l’univers de Pierre BOTTERO et j’ai d’ailleurs hâte de relire « Ellana, la Prophétie » qui conclut la trilogie du « Pacte des Marchombres » et dont la chronique devrait être postée très bientôt sur le blog.

Je concluerai juste sur la trilogie des « Mondes d’Ewilan » en général. C’est une excellente série, beaucoup plus mature que « La Quête d’Ewilan » et cela se ressent dans le comportement des personnages et notamment de celui d’Ewilan. Si dans la première trilogie je la trouvais parfois un peu immature, ce n’est pas du tout le cas ici et je l’ai beaucoup plus appréciée. Cette série est aussi beaucoup plus sombre mais j’ai beaucoup apprécié la trame principale et j’ai encore plus aimé découvrir de nouveaux personnages tels que Illian, Maximilien, Erylis… et en retrouver d’autres qui se sont révélés. Je pense notamment à Maniel et Bjorn qui ont des rôles beaucoup plus sérieux et intéressants que dans « La Quête d’Ewilan » et qui donne moins l’impression d’être au second plan…

Si vous avez lu ce livre ou cette trilogie (voire même ces trilogies) n’hésitez surtout pas à me laisser votre avis.

Je vous souhaite de belles découvertes livresques et je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques.

Em’.

Publicités

Un commentaire sur “Saga n°54: Les Mondes d’Ewilan| Pierre BOTTERO| Tome 3: Les tentacules du Mal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s