Revue n°7: Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers | Benjamin ALIRE SAENZ

25580990

Editeur: Pocket Jeunesse

17€90

359 pages

Année de publication: 2012

 

Synopsis

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant, ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

 

Mon avis

Je n’ai qu’une chose à dire ce livre est une pépite. Il fait partie des ces livres qui changent notre vision des choses, de la vie et qui parfois même nous changent la vie. J’en avais beaucoup entendu parler et tous les avis étaient excellents alors je me suis dit que vu que cet été j’ai pour une fois du temps pour lire j’allais enfin me lancer. Et je ne regrette pas une seule seconde. Je me dis même que j’aurais du le lire plus tôt.

Ce livre est un hymne à l’adolescence et à la complexité de cette période. Il est écrit du point de vue d’Aristote ou « Ari » un adolescent de quinze ans qui nous dépeint avec sincérité ce qu’il ressent au fond de lui: cette colère qui l’habite et dont il ne connaît pas l’origine, son impression d’être différent des autres de son âge, les questions qu’il se pose sur l’amour, la vie, l’univers… Il y a également ces secrets qui l’entourent et notamment le silence fait autour de son grand frère. Et puis il y a sa rencontre avec Dante, qui a lui aussi quinze ans mais qui est l’opposé d’Ari. C’est un optimiste qui adore faire de nouvelles expériences et qui va justement entraîner Ari avec lui pour partir à la découverte du monde. On suit toute la construction et l’évolution de leur relation. Une relation sincère mais également complexe qui m’a beaucoup touchée.

Je crois que si j’ai autant apprécié ce roman c’est parce que je me suis beaucoup identifié au personnage d’Ari. L’adolescence a été une période très difficile pour moi et tout comme lui j’étais constamment en colère et je me sentais différente des jeunes de mon âge. Et j’ai un meilleur ami qui ressemble énormément à Dante puisque lui aussi est très sociable, optimiste et passe son temps à vouloir faire de nouvelles découvertes. J’ai donc eu par certains moments l’impression de revivre mon adolescence au travers d’Aristote et Dante.

Un autre point que j’ai énormément apprécié ce sont les différents thèmes abordés tout au long du livre tel que l’amour, la famille, la différence, la culture, l’homosexualité, la sexualité, les limites que l’on teste lorsqu’on est adolescents, mais aussi la guerre. La Guerre la vraie, que l’on découvre au travers du père d’Ari et les guerres intérieures que l’on mène en soi et contre soi par le biais d’Aristote. Tous ces thèmes sont très bien traités parfois tout en pudeur et parfois de façon directe.

La plume de l’auteur (enfin celle de la traductrice puisque je l’ai lu en français) m’a énormément plu. Elle est à la fois fluide et poétique. Je pense que ce livre fait partie de ceux que l’on devrait étudier au collège et au lycée. Il aborde tellement de thèmes importants et qui sont toujours d’actualité malgré le fait que l’histoire se déroule en 1987. C’est, de mon point de vue, un excellent moyen d’ouvrir les esprits, tout en répondant à des questions que l’on peut se poser à l’adolescence, et en faisant comprendre que la différence n’est pas toujours une mauvaise chose.

Par certain côté, ce livre m’a fait pensé à « The Perks of Being a Wallflower » de Stephen CHBOSKY et à « Boys don’t cry » de Mallorie BLACKMAN qui sont eux aussi des livres abordant l’adolescence et ses difficultés. Cependant « Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers » est peut-être un peu plus philosophique, quant à la façon dont il est abordé et de par les images qui sont utilisées par l’auteur.

En conclusion, ce livre est un véritable coup de coeur (le coup de coeur de l’été 2017? Il y a des chances!). Je le conseille vivement à toutes personnes de le lire, adolescents ou adultes puisque je pense que chacun d’entre nous peut s’y retrouver dans ce roman. Pour la lecture en V.O je ne sais pas s’il est facile ou non mais étant donné que je compte le relire en anglais plus tard je ferais une update à ce sujet, pour vous faire part de mon avis. En attendant je n’ai qu’une chose à dire: Foncez le lire si ce n’est pas déjà fait!

A très bientôt.

Em’.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s