Publié dans Critiques, Sagas

Revue Saga n°2: Throne of Glass |Sarah J.MAAS |Tome 2: Crown of Midnight |Lecture V.O

18005628

 

Editeur: Bloomsbury

418 pages

7£99

Année de publication: 2013

Titre en français: La reine sans couronne

 

Synopsis

 

Crowned by Evil.
Bound by Duty.
Divided by Love.

Celaena Sardothien, royal assassin, is the King of Adarlan’s deadliest weapon. She must win her freedom through his enemies’ blood – but she cannot bear to kill for the crown. And every death Celaena fakes, every lie she tells, put those she loves at risk.

Torn between her two protectors – a captain and a prince – and battling a dark force far greater than the king, Celaena must decide what she will fight for: her liberty, her heart or the fate of a kingdom…

 

Mon avis

Ce deuxième tome m’a tout aussi emportée que le premier et c’est un vrai régal de découvrir la suite des aventures de Celeana, Chaol, Nehemia, Dorian et tous les autres. L’histoire ne faiblit pas, bien au contraire, puisque de nouvelles menaces, de nouveaux mystères et de nouveaux personnages font leur apparition. Dès le début nous sommes plongé dans l’action et les complots, avec une plume toujours aussi bien maîtrisée par Sarah J. MAAS. Elle sait toujours aussi bien nous faire passer par diverses émotions au fil de notre lecture: rire, angoisse, tristesse, colère… Tout y est. Et son talent pour les descriptions est toujours aussi bon. Ce n’est ni trop long, ni trop court et l’on s’imagine facilement les lieux, les événements…

Je ne développerai pas trop sur ce livre sachant que c’est un deuxième tome et que je ne veux pas vous spoiler accidentellement. Je dirais simplement que je n’ai pas été déçue un seul instant. L’action est au rendez-vous, on en apprend plus sur chacun des personnages, leurs relations évoluent, de nouveaux liens se créent, des secrets et des complots sont révélés, de nouveaux mystères naissent…  On en découvre un peu plus sur Celeana, Chaol, Nehemia et Dorian. Ce dernier m’a d’ailleurs agréablement surprise lors de ce tome. Je disais dans mon avis sur le premier tome que je l’adorais et le détestais en même temps. Eh bien je commence à beaucoup moins le détester. Il prend du caractère et commence à faire face à son père, il fait un peu moins tapisserie, ce qui je lui reprochais dans le tome précédent. Celeana quant à elle continue à manier les armes et les mots avec une extrême habileté. On découvre peu à peu de nouvelles facettes de sa personnalité et de son histoire tout comme pour Chaol, qui est certainement mon personnage préféré dans cette saga. J’ai hâte de découvrir la suite de leurs évolutions dans les tomes suivants, d’autant plus que l’auteur nous laisse sur une fin pour le moins… haletante. Je vais commencer le troisième tome « Heir of Fire » incessamment sous peu, parce que depuis que j’ai refermé le livre il y a moins de deux heures je n’arrête pas de me retourner la tête en essayant d’imaginer la suite des événements et ce que cela peut bien annoncer pour nos personnages…

Cette saga est un vrai coup de coeur comme je n’en avais pas eu depuis longtemps (la dernière fois que cela m’est arrivée remonte à mon année de seconde il y a presque dix ans quand j’avais découvert « Le pacte des Marchombres » de Pierre BOTTERO). Je la recommande plus que vivement à tous ceux qui aiment la fantasy, les histoires qui mêlent action, magie, mystère et complots… Concernant la lecture en V.O, je ne le conseille pas aux débutants. C’est un livre assez dense avec beaucoup de vocabulaire fantastique, médiéval et beaucoup de descriptions de scènes de combat ce qui n’est pas évident pour une première lecture en anglais. Mais quelque soit la langue dans lequel vous voulez le lire je vous y encourage et j’espère que vous y prendrez autant de plaisir que j’en ai pris à découvrir cette saga. D’ailleurs si vous l’avez lu qu’en avez vous pensé? N’hésitez pas à me faire part de vos avis!

Je vous dis à très bientôt pour une nouvelle chronique.

Em’.

 

 

Publicités
Publié dans Critiques

Revue n°7: Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers | Benjamin ALIRE SAENZ

25580990

Editeur: Pocket Jeunesse

17€90

359 pages

Année de publication: 2012

 

Synopsis

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant, ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

 

Mon avis

Je n’ai qu’une chose à dire ce livre est une pépite. Il fait partie des ces livres qui changent notre vision des choses, de la vie et qui parfois même nous changent la vie. J’en avais beaucoup entendu parler et tous les avis étaient excellents alors je me suis dit que vu que cet été j’ai pour une fois du temps pour lire j’allais enfin me lancer. Et je ne regrette pas une seule seconde. Je me dis même que j’aurais du le lire plus tôt.

Ce livre est un hymne à l’adolescence et à la complexité de cette période. Il est écrit du point de vue d’Aristote ou « Ari » un adolescent de quinze ans qui nous dépeint avec sincérité ce qu’il ressent au fond de lui: cette colère qui l’habite et dont il ne connaît pas l’origine, son impression d’être différent des autres de son âge, les questions qu’il se pose sur l’amour, la vie, l’univers… Il y a également ces secrets qui l’entourent et notamment le silence fait autour de son grand frère. Et puis il y a sa rencontre avec Dante, qui a lui aussi quinze ans mais qui est l’opposé d’Ari. C’est un optimiste qui adore faire de nouvelles expériences et qui va justement entraîner Ari avec lui pour partir à la découverte du monde. On suit toute la construction et l’évolution de leur relation. Une relation sincère mais également complexe qui m’a beaucoup touchée.

Je crois que si j’ai autant apprécié ce roman c’est parce que je me suis beaucoup identifié au personnage d’Ari. L’adolescence a été une période très difficile pour moi et tout comme lui j’étais constamment en colère et je me sentais différente des jeunes de mon âge. Et j’ai un meilleur ami qui ressemble énormément à Dante puisque lui aussi est très sociable, optimiste et passe son temps à vouloir faire de nouvelles découvertes. J’ai donc eu par certains moments l’impression de revivre mon adolescence au travers d’Aristote et Dante.

Un autre point que j’ai énormément apprécié ce sont les différents thèmes abordés tout au long du livre tel que l’amour, la famille, la différence, la culture, l’homosexualité, la sexualité, les limites que l’on teste lorsqu’on est adolescents, mais aussi la guerre. La Guerre la vraie, que l’on découvre au travers du père d’Ari et les guerres intérieures que l’on mène en soi et contre soi par le biais d’Aristote. Tous ces thèmes sont très bien traités parfois tout en pudeur et parfois de façon directe.

La plume de l’auteur (enfin celle de la traductrice puisque je l’ai lu en français) m’a énormément plu. Elle est à la fois fluide et poétique. Je pense que ce livre fait partie de ceux que l’on devrait étudier au collège et au lycée. Il aborde tellement de thèmes importants et qui sont toujours d’actualité malgré le fait que l’histoire se déroule en 1987. C’est, de mon point de vue, un excellent moyen d’ouvrir les esprits, tout en répondant à des questions que l’on peut se poser à l’adolescence, et en faisant comprendre que la différence n’est pas toujours une mauvaise chose.

Par certain côté, ce livre m’a fait pensé à « The Perks of Being a Wallflower » de Stephen CHBOSKY et à « Boys don’t cry » de Mallorie BLACKMAN qui sont eux aussi des livres abordant l’adolescence et ses difficultés. Cependant « Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers » est peut-être un peu plus philosophique, quant à la façon dont il est abordé et de par les images qui sont utilisées par l’auteur.

En conclusion, ce livre est un véritable coup de coeur (le coup de coeur de l’été 2017? Il y a des chances!). Je le conseille vivement à toutes personnes de le lire, adolescents ou adultes puisque je pense que chacun d’entre nous peut s’y retrouver dans ce roman. Pour la lecture en V.O je ne sais pas s’il est facile ou non mais étant donné que je compte le relire en anglais plus tard je ferais une update à ce sujet, pour vous faire part de mon avis. En attendant je n’ai qu’une chose à dire: Foncez le lire si ce n’est pas déjà fait!

A très bientôt.

Em’.

Publié dans PAL

PAL été 2017

IMG_20170712_162805.jpg

Hello tout le monde!

C’est avec un peu de retard que je vous présente ma PAL de l’été. Elle compte pour le moment 21 livres mais elle n’est pas définitive. Des livres peuvent très bien s’ajouter ou se retirer durant l’été selon mes envies et mes humeurs du moment. Cependant il y en a certains que je suis sûre de lire pour le reste on verra bien, je ferais certainement une update au mois d’aôut pour vous tenir au courant d’où j’en suis. Il y a majoritairement du fantastique/ fantasy, quelques romances et thriller. J’ai essayé de mélanger VO anglaise et VF (bah oui parce qu’à force de tout faire en anglais je commence à perdre mon français et c’est un peu embêtant…). Bref! Trêve de blabla et de racontage de vie!

Voici donc la liste:

Le code d’Esther – Bernard BENYAMIN et Yohan PEREZ aux éditions Pocket.

Cette chanson que je n’oublierai jamais – Mary HIGGINS CLARK aux éditions Le livre de Poche

Le bleu de tes yeux – Mary HIGGINS CLARK aux éditions Le livre de Poche

Le défi des Druides – Evelyne BRISOU PELLEN aux éditions Folio Junior

Les piliers de la Terre – Ken FOLLET aux éditions Le livre de Poche

Les quatres premiers tomes de la série « Les chevaliers d’Emeraude » – Anne ROBILLARD aux éditions Michel Lafont Poche (j’ai déjà lu le premier tome il y a quelques temps mais je voudrais le relire afin de me remémorer tout ce qu’il se passe)

Two by Two– Nicholas SPARKS aux éditions Sphère

The Girl on the train – Paula HAWKINS aux éditions Black Swan

Wonder – R.J PALACIO aux éditions Corgi

History is all you left me – Adam SILVERA aux éditions Simon & Schuster

Second Chance Summer – Morgan MATSON aux éditions Simon & Schuster

Crown of Midnight – Sarah J MAAS aux éditions Bloomsbury (en cours de lecture)

Heir of Fire – Sarah J MAAS aux éditions Bloomsbury

Queen of shadows – Sarah J MAAS aux éditions Bloomsbury

Wait for you – Jessica L ARMENTROUT aux éditions Morrow

Catching Jordan – Miranda KENNEALLY aux éditions Sourcebooks Fire

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin ALIRE SAENZ aux éditions Pocket Jeunesse (en cours de lecture)

J’hésite également à relire la saga des Tara Duncan de Sophie AUDOIN MAMIKONIAN et à la terminer puisque je m’étais arrêtée au tome 8 et qu’elle en compte 13. D’autant plus que j’ai appris récemment qu’il y avait un second cycle qui venait de débuter. J’aimerai également relire tous mes Pierre BOTTERO et surtout enfin lire Le chant du Troll qui attend dans ma PAL depuis le mois d’avril… Enfin bon je verrai selon le temps que j’ai et peut-être que je switcherai avec certains livres de ma PAL d’été…

Et vous avez vous lu certains de ces livres et qu’en avez vous pensé? Ou prévoyez-vous d’en lire? Quelle est votre PAL de l’été? N’hésitez pas à m’en faire par en commentaire!

A bientôt.

Em’.

 

 

 

Publié dans Book Haul

Book Haul juin 2017

IMG_20170630_170039Source : BookHaul

Salut à tous!

Je vous retrouve pour mon premier Book Haul qui est plutôt conséquent et en VO puisque je me suis un peu (beaucoup) lâchée sur BookDepository au mois de juin. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas acheté de livres, d’autant plus que je voulais depuis longtemps me mettre à la lecture en VO (anglaise). Le problème c’est que même si j’étais à Londres je ne pouvais pas trop m’acheter de livres sur place puisqu’il fallait ensuite que je les ramène en France (et si j’avais du ramener une pile de bouquins comme celle sur la photo en plus de mes bagages, je crois que j’aurais du louer un camion), ce site est tombé à pic puisqu’il livre gratuitement partout dans le monde et que les livres sont souvent moins cher. Enfin bref! Trêve de blabla inutiles et de racontage de vie voici mon Book Haul!

Romance/ Contemporain / Young Adult

Simply Irresisitble – Jill SHALVIS (Titre VF: Irrésistible) –  Édition Grand Central – Déja lu (en VF) et chroniqué

The Sweetest Thing – Jill SHALVIS (Titre VF: Tendrement) Édition Grand Central – Déja lu (en VF) et chroniqué

Heads Over Heel – Jill SHALVIS (Titre VF: Éperdument) Édition Grand Central – Déja lu (en VF) et chroniqué

Always on My Mind – Jill SHALVIS – Déjà lu, pas encore chroniqué

Speak – Laurie HALSE ANDERSON -Edition Square Fish

Wait for You – Jennifer L. ARMENTROUT – Edition Morrow

Nerve – Jeanne RYAN – Edition Simon & Schuster

13 Reasons Why – Jay ASHER – Edition Penguin

Looking For Alaska – John GREEN – Edition Harper Collins

Two by Two – Nicholas SPARKS – Edition Sphere

Everything Everything – Nicola YOON – Edition CORGI

History is all you left me – Adam SILVERA -Edition Simon & Schuster

Wonder – R.J Palacio -Corgi

 

Thriller:

Behind Closed Doors – B A PARIS – Edition Harper Collins

The Girl on the Train – Paula HAWKINS – Edition Black Swan

 

Biographie:

Lion – Saroo BRIERLEY

 

Jeunesse:

A series of Unfortunate Events: Tome 2 The Reptile Room – Lemony SNICKET – Edition EGMONT

The Butterfly Lion – Michael MORPURGO – Edition Harper Collins

 

Fantastique/ Fantasy

The Mortal Instruments: Tome 1: City of Bones – Cassandra CLARE – Edition Walker Books

The Erth Dragons: Tome 1: The Wearle – Chris D’LACEY – Edition Orchard

The Last Dragon Chronicles: The Fire Within – Chris D’LACEY – Edition Orchard

Harry Potter and the Philospher’s Stone – J.K ROWLING – Edition Bloomsbury special 20 ans

Throne of Glass: Tome 2: Crown of Midnight – Sarah J.MAAS – Edition Bloomsbury (En cours de lecture)

Throne of Glass: Tome 3: Heir of Fire – Sarah J.MAAS – Edition Bloomsbury

Throne of Glass: Tome 4: Queen of Shadows – Sarah J.MAAS – Edition Bloomsbury

Frostblood: Tome 1: Frostblood – Elly BLAKE – Edition Hodder (Déjà lu et chroniqué)

 

N’hésitez pas à me dire si vous avez déjà lu (et si c’est le cas ce que vous en avez pensé) ou si vous comptez lire un ou plusieurs de ces livres. N’hésitez pas non plus à me dire ce que vous avez acheté ou emprunter au mois de juin.

Pour ceux que ça intéresse voici le lien du site Bookdepository.

Je vous dis à très bientôt pour un nouvel article!

Em’.

 

 

 

 

Publié dans Critiques, Sagas

Revue Saga n°3: Frostblood |Elly BLAKE | Tome 1: Frostblood |Lecture V.O

couv27017996

 

Éditeur: Hodder

371 pages

7£99

Année de publication: 2017

 

Synopsis

Enter a world where fire and ice are mortal enemies…

Ruby is a Fireblood. In a land ruled by frost, her very existence is a crime. She’s spent her whole life in hiding.

Until the day Frostblood soldiers raid her village and kill her mother. The day she swears to avenge her people.

She must travel deep into the heart of the enemy, to the court of the Frost King, with only the mysterious warrior Arcus – a Frostblood rebel – by her side. But with alliances between flame and ice strictly forbidden, is Arcus friend or foe?

Ruby will only have one chance to destroy the maniacal ruler who took everything from her. But she has no idea just how hot her fire will burn…

 

Mon avis

J’ai acheté ce livre un peu par hasard, peu avant mon départ de Londres. J’ai d’abord été attiré par la couverture puis par le synopsis. J’ai beaucoup aimé l’idée de cette rivalité entre la glace et le feu. Je me suis très vite plongée dedans. Au début j’ai eu un petit peu de mal à rentrer dans l’histoire. Certes l’action commence tout de suite mais ce qui m’a posé problème c’est d’abord que l’histoire est écrite à la première personne du singulier. Je crois que c’est la première fois que je lis un livre de fantastique écrit de ce point de vue, d’autant plus en anglais. Je m’étais habituée depuis quelques temps à la troisième personne du singulier et j’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation. Ensuite je n’ai pas tout de suite accrochée au personnage de Ruby. Je la trouvais trop égoïste, immature et elle était souvent en train de se plaindre. Mais elle a évoluée tout au long de l’histoire et ce point faible est finalement devenu un point fort.

Après une cinquantaine de pages je suis finalement rentrée dans l’histoire et à partir de là j’ai eu énormément de mal à lâcher ce livre. Et je pense que le personnage d’Arcus y est pour beaucoup. C’est un vrai mystère et l’on a vraiment envie d’en savoir plus sur lui et sur son rôle dans l’histoire. J’ai bien aimé la relation qu’il y a entre lui et Ruby. C’est vraiment à l’image du feu et de la glace. A tout cela se mêle l’envie de revanche de Ruby, à l’encontre de ceux qui ont tué sa mère, la rébellion qui gronde dans le royaume, les vieilles histoires de rivalité entre les Fireblood et les Frostblood… Un autre point fort est le fait qu’il y ait beaucoup d’actions, du début à la fin. Il y a aussi des histoire de légendes, de prophéties… Et si par moment, l’on pense deviner ce qui va se passer à d’autres, l’auteur nous réserve des surprises.

Elly BLAKE a une très bonne plume, et je me suis facilement imaginé les scènes grâce à ses descriptions simples et courtes mais efficaces. A tel point qu’à certains moments j’avais l’impression de geler ou de brûler, selon la situation.

J’ai hâte de découvrir la suite de cette saga et de ce qui va advenir de Ruby et Arcus, bien que lorsque j’ai acheté ce livre je ne pensais pas que c’était une série. Mais maintenant que je viens de finir ce livre, je ne peux que demander à ce qu’il y ait une suite puisqu’il y a beaucoup de questions qui restent sans réponse. J’ai donc été soulagée de voir que le prochain tome paraîtrait en septembre 2017 aux Etats-Unis. Cependant je ne sais pas combien il y aura de tomes et je ne sais pas non plus si une traduction est prévue en français. Je l’espère car c’est une saga qui mérite à être connue. Dans tous les cas je ferais une update soit sur le blog et sur Twitter dès que j’en saurais plus.

En résumé, ce fut une très bonne lecture très rafraichissante (ce qui fait du bien avec cette chaleur. Bon OK j’arrête mes blagues…) mais pas un coup de coeur même s’il s’en est fallu de peu. Je crois que la vision à la première personne m’a un peu gênée puisque j’aurais aimé avoir un point de vue de la part d’Arcus. Malgré tout cela je le recommande à tous ceux qui aime lire en Anglais (je pense qu’il faut avoir un niveau au minimum intermédiaire car le fantastique n’est pas le genre le plus évident à lire quand on débute). Je le conseille d’autant plus à ceux qui ont aimés Throne of Glass de Sarah J. MAAS puisque les deux sagas sont semblables par certains côtés et notamment par cette histoire de rébellion contre un roi tyrannique.

A bientôt pour une nouvelle chronique.

Em’.

 

 

Publié dans Critiques

Revue n°6: Le garçon en pyjama rayé | John BOYNE

Le-garcon-en-pyjama-raye

 

Editeur: Folio Junior

210 pages

Année de publication: 2006

 

Synopsis

Vous ne trouverez pas ici le résumé de ce livre. On dira simplement qu’il s’agit de l’histoire du jeune Bruno que sa curiosité va mener à une rencontre de l’autre côté d’une étrange barrière. Une de ces barrières qui séparent les hommes et qui ne devraient pas exister.

 

Mon avis

Cela faisait très longtemps que j’entendais parler de ce livre et j’avais très envie de le lire. Je l’avais acheté l’année dernière à l’occasion d’une rafle chez un bouquiniste mais étant partie en Angleterre peu de temps après je n’avais pas eu le temps de le lire. Je l’ai redécouvert par hasard cet après-midi dans ma bibliothèque et je me suis dit qu’il était plus que temps que je m’y mette… Je viens juste de le finir et là je me dis « Pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt? ».

Ce livre aborde l’un des pires moments de l’histoire d’un point de vue complétement inhabituel puisque l’on suit ici Bruno, 9 ans, un enfant allemand, fils d’officier qui se retrouve à habiter près du camp d’Auschwitz où il y rencontrera Shmuel un enfant déporté. Tout y dénote l’innocence de l’enfance. Cela est appuyé par les erreurs de compréhensions de Bruno (Auschwitz est rebaptisé Hoche-Vite et le fürher devient le fourreur). Il y a aussi cette vision innocente d’un garçon qui ne comprend pas que l’on puisse parquer des gens dans des baraquements et les traiter comme des animaux. Pour lui ce sont de simples voisins qui portent tous un pyjama rayé et ont le crâne rasé. Ses parents font tout pour éviter le sujet et la seule explication que lui donne sa soeur pour expliquer la présence de tous ces gens c’est qu’ils sont juifs, ce qui ne veut absolument rien dire pour Bruno. Au fil du livre on suit son départ de Berlin, son arrivée à Auschwitz, sa rencontre avec Shmuel, les liens qui se créent au travers des rencontres. Jusqu’à une fin complétement inattendue et qui me perturbe, tellement je ne m’y attendais pas.

Dans ce livre, les horreurs de la guerre ne sont jamais évoqués directement. Tout est implicite. On devine les choses puisqu’on les connaît pour avoir (je pense) tous étudié ce sujet à l’école. Pour ma part la Seconde Guerre Mondiale est un sujet qui m’intéresse beaucoup. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Peut-être parce que je me demande encore et toujours comment est-ce que des êtres humains ont pu faire subir cela à d’autres êtres humains? En tout cas, j’ai lu beaucoup de livres et vu pas mal de films à ce sujet mais c’est la première fois que je tombais sur une œuvre qui le traitait ainsi. Je trouve que l’auteur a pris un gros risque en faisant cela mais qu’il s’en est plutôt bien tiré. Certes il y a des faiblesses comme le comportement de Bruno qui est peut-être parfois un peu trop naïf ou une histoire qui, je trouve, mériterait d’être un peu plus développée et approfondie mais en même temps je me dis que ce livre est avant tout destiné à un jeune public et que cela est donc en partie excusable. J’avouerai que, pour n’avoir pas lu de livre jeunesse depuis un bon moment, j’ai eu un peu de mal avec le style d’écriture que j’ai jugé trop simple, mais cela vient peut-être de la traduction puisque je l’ai lu en français. Je pense le lire plus tard en VO (donc en anglais) pour me faire une idée.

Pour conclure, j’ai bien aimé ce livre même si ce n’est pas un coup de coeur (d’ailleurs je pensais que cela à être le cas mais je pense que j’avais placé tellement d’attente dans ce livre que je n’ai pu m’empêcher d’être un peu déçue par les faiblesses citées ci-dessus). Je le recommande malgré tout à tout le monde, parce que cela concerne une partie très importante de l’histoire que nous n’avons pas le droit d’oublier.

Em’.