Revue Saga n°2: Throne of Glass|Sarah J. MAAS| Tome 1: Throne of Glass| Lecture V.O

13519397

 

Éditeur: Bloomsbury

421 pages

7£99

Année de publication: 2012

Titre en Français: Keleana, L’assassineuse

 

Synopsis

 

Meet Celaena Sardothien.
Beautiful. Deadly.
Destined for greatness.

In the dark, filthy salt mines of Endovier, an eighteen-year-old girl is serving a life sentence. She is a trained assassin, the best of her kind, but she made a fatal mistake. She got caught.

Young Captain Westfall offers her a deal: her freedom in return for one huge sacrifice. Celaena must represent the prince in a to-the-death tournament—fighting the most gifted thieves and assassins in the land. Live or die, Celaena will be free. Win or lose, she is about to discover her true destiny. But will her assassin’s heart be melted?

 

Mon avis

 

Alors que dire de ce livre? Tout d’abord que je l’ai découvert vraiment par hasard. Une amie m’a traînée dans une librairie de Londres, chose à ne jamais faire si l’on ne veut pas me perdre, et bien évidemment je me suis mise à fouiner dans les rayonnages. J’avais très envie de fantastique et c’est là que je suis tombée sur Throne of Glass. C’est la couverture qui m’a attirée en premier, j’ai adoré l’illustration et puis le prologue m’a pas mal intrigué alors je me suis dit « pourquoi pas tenter? ». A la caisse, quand la vendeuse l’a vue, elle m’a dit que c’était absolument génial et qu’elle attendait la suite de la série avec impatience. Je me suis donc dit que j’avais fait un bon choix. Et je ne me suis pas trompée. Dès le premier chapitre je me suis laissé emporter dans l’histoire de Celaena. J’ai tout de suite accroché à l’univers et aux personnages. Celaena m’a tout de suite plû. Elle a un caractère plutôt rebelle et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle manie le sarcasme avec le même talent qu’elle manie ses armes et c’est un vrai régal. Mais c’est aussi une jeune femme avec des failles, ce qui atténue le côté cœur de glace et lui donne l’humanité que son statut d’assassin pourrait faire oublier. Mon deuxième personnage préféré est certainement Chaol Westfall, le maître d’armes. Au début il me semblait un peu ennuyeux, presque psychorigide. Il voyait le monde en noir et blanc sans aucune nuance. Pour lui Celaena était le mal incarné, une criminelle qui ne méritait pas sa considération et dont il veut se débarrasser au plus vite. Mais au fil du livre, on découvre un homme d’honneur courageux et doté d’un certain sens de l’humour. J’ai aussi beaucoup aimé Nehemia Ytger, la princesse rebelle, qui cache bien des secrets, mais qui est tout aussi courageuse que Celaena et qui est prête à tout pour aider son peuple, menacé par le roi d’Adarlan. En ce qui concerne le prince Dorian, je suis un peu partagé. Je l’adore et je le déteste à la fois. Il a un sens du sarcasme égal à celui de Celaena et leurs joutes orales m’ont beaucoup amusées mais c’est aussi quelqu’un de juste et capable de compassion contrairement à son père. Ce qui m’a gêné chez lui c’est le fait qu’il soit justement un peu trop aux pieds de son père. Par certains côtés, il tente de lui tenir tête mais dès que le conflit commence je trouve qu’il a tendance à plier trop facilement. Il semble aussi un peu immature et un peu frivole par moment, mais en même temps il n’a que dix-neuf ans donc cela ne pose pas vraiment problème.

Concernant l’histoire, c’est vraiment une réussite. Cela mêle tout ce que j’aime: du fantastique, de la magie, un décor moyenâgeux, des histoires de complot et de trahison dans la cour, du mystère, de l’action, des combats à l’épée… Et une petite dose de romance avec ce qui pourrait ressembler à un triangle amoureux. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant pendant ma lecture et grâce à la plume de Sarah J. MAAS que je découvrais pour la première fois et que j’ai beaucoup apprécié, j’ai très facilement réussi à imaginer les personnages ainsi que les décors. J’adore pouvoir me projeter dans l’histoire grâce aux descriptions et pour le coup c’est parfaitement réussi. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite dans les autres tomes. J’ai déjà le deuxième tome avec moi, en Angleterre et les deux suivants sont en France puisque je les ai commandés sur BookDepository, mais je pense attendre la fin de mon séjour pour les lire parce qu’avec le travail et la fatigue je ne peux pas me plonger dans la lecture comme je voudrais le faire. Mais sachant que je rentre dans trois semaines, l’attente ne sera, heureusement, pas si longue.

Ce livre est donc un vrai coup de coeur, comme je n’en avais pas eu depuis longtemps pour une série fantastique. Je n’ai trouvé qu’un seul petit bémol: c’est la passion étrange (pour moi) que Celaena a pour les vêtements. Je trouve que cela ne colle pas à son personnage de combattante. Après peut-être que l’auteure a fait ce choix exprès pour lui donner une touche de féminité, mais je ne trouve pas cela très utile. Cela donne un côté un peu superficiel à Celaena qui est en désaccord avec le reste de sa personnalité. Mais en dehors de ça, je n’ai rien à redire, l’histoire est très bien menée et les personnages ont une vraie profondeur.

Mon dernier point concerne la lecture en VO de cette série, puisque je la lis en anglais. Pour ceux qui voudraient faire la même chose, je vous conseille d’avoir un bon niveau si vous ne voulez pas passer votre temps sur WordReference ou le nez dans un dictionnaire. Il y a énormément de descriptions en rapport avec l’architecture du Moyen-Âge et beaucoup de vocabulaire fantastique. Cela m’a posé quelques problèmes au début et c’est à cause de cela que j’ai mis aussi longtemps à le lire car j’avais besoin d’être vraiment concentrée ce qui n’est pas évident avec la fatigue accumulée à la fin d’une journée de travail. Malgré tout, si vous voulez tenter je vous y encourage, c’est un bon moyen de s’améliorer d’autant plus que je crains le pire puisque j’ai vu que le livre avait été traduit en français et rien que la traduction des titres des tomes et le changement d’orthographe du prénom de l’héroïne ( que je trouve complétement inutile: pourquoi passer de Celaena à Keleana sachant qu’en plus son prénom se prononce Selleynah? ) et puis le nom Assassineuse pour le tome 1 me fait  vraiment mal aux yeux. Cela me fait donc un peu craindre le résultat final. Après je peux me tromper et peut-être que c’est réussi. Si certains d’entre vous l’ont lu en français qu’en pensez-vous?  Enfin bref! J’arrête mon blabla inutile et je vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique!

Em’.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Revue Saga n°2: Throne of Glass|Sarah J. MAAS| Tome 1: Throne of Glass| Lecture V.O

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s