Publié dans Critiques

Revue n°3: Boys don’t cry |Malorie BLACKMAN

boys-don-t-cry-268246-264-432

 

Editeur: Milan

286 pages

13€90 (broché)

Année de publication: 2011

Synopsis

Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais…

Mon avis

Ce livre m’a énormément touché, de part sa différence. Parce qu’il aborde un sujet commun, si l’on peut dire puisque les histoires d’adolescentes enceintes il y en a beaucoup, mais très peu aborde le sujet des pères et encore moins des pères célibataires. Et pourtant ils existent. Malheureusement on ne leur laisse que très peu la parole en préférant rester sur le cliché des jeunes pères qui prennent leurs jambes à leur cou plutôt que d’assumer leurs responsabilités et qui laissent la mère assumer seule la responsabilité et tout ce qui va avec. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert l’histoire de Dante. Au début, il est présenté comme un adolescent lambda qui attend sa lettre pour savoir s’il va être reçu à l’université. Il a une vie normale: les sorties avec ses amis, la vie quotidienne avec son père et son frère ponctuées de disputes et de chamailleries, une petite amie… Et puis soudain tout bascule. Quand son ex-petite amie, Mélanie, débarque avec un bébé et lui annonce que c’est le sien, avant de s’en aller en lui laissant leur fille Emma. Pour Dante c’est un sacré coup de tonnerre. Et pour son entourage aussi. Tout au long du livre, on suit les répercussions que cela présente et les réactions de Dante face à cela. Il y a d’abord le déni, le redus d’accepter la situation puis peu à peu viens l’acceptation et avec la joie mais aussi l’inquiétude et la peur. Parce qu’être père à 17 ans ce n’est pas simple. Surtout avec l’image que cela renvoie. Les gens ne sont pas habitués à ce que soit le père qui s’occupe seul d’un bébé et cela se ressent dans leurs réactions, en général assez hostiles. Et ces comportements compliquent davantage les choses. Dante essaye de garder la tête haute mais ce n’est pas si simple. D’autant plus qu’il a d’autres soucis à gérer, notamment les relations conflictuelles avec son père et ce qui se passe avec son petit frère Adam… Dante aurait parfois bien envie de pleurer mais comme on le dit « les garçons ne pleurent pas… ». Alors il fait face et commence à se battre. Pour lui et pour Emma. C’est l’un des points qui m’a le plus plu dans ce livre. La relation entre le père et sa fille. Une relation qui après des débuts hésitants, se révèle pleine de douceur et de tendresse. Ce que j’ai apprécié c’est que l’auteur n’a pas rendu cela gnangnan. Au contraire, elle a montré au travers du quotidien, ce que c’est que d’élever un enfant, surtout à un âge aussi jeune. Il y a la joie, l’amour mais aussi la colère, la peur et même le découragement. Cela donne une vraie réalité à l’histoire.

Une autre chose qui m’a énormément plu, c’est le thème de l’homosexualité qui est abordé dans l’histoire. Cela apporte une réflexion supplémentaire à propos du regard des autres et de la norme dans la société. Ces deux sujets sont d’actualité puisque ce sont des situations réelles, quotidiennes, pour beaucoup mais ils sont rarement abordés dans les romans avec autant de réalisme et d’émotions. Malorie BLACKMAN a parfaitement réussi à faire cela, à tel point que l’on a, par moment, l’impression de lire une biographie. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, et je pense lire ses autres oeuvres, notamment la série « Entre Chiens et Loups » dont j’ai beaucoup entendu parler.

Malgré tout, il y a quelque chose qui m’a un peu gêné dans l’histoire. Je trouve qu’il y a des longueurs par moment. Certains passages sont parfois un peu ennuyeux ou répétitifs et à cause de cela j’ai décroché à quelques reprises. Mais cela est rattrapé par des moments d’émotions assez intenses et une histoire très bien ficelée.

Ma note finale serait donc de 4.5/5. Ce n’est pas un coup de cœur, surtout à cause des longueurs, je n’aime pas décrocher d’un livre mais pour le reste je le recommande vivement à tout le monde, parce que c’est une incroyable leçon de vie.

A très vite pour une nouvelle chronique.

Em’.

 

Publicités
Publié dans Critiques, Sagas

Revue Saga n°1: Lucky Harbor |Jill SHALVIS|Tome 3: Éperdument

bm_9102_aj_m_5268.jpg

 

Éditeur: Milady

365 pages

6€90

Année de publication:  2012

Synopsis

Chloe aime vivre dangereusement et ne s’en prive pas, ce qui ne manque pas d’attirer l’attention du très sexy shérif de la petite ville de Lucky Harbor, où ses sœurs et elle ont repris l’hôtel qui appartenait à leur mère. Sawyer Thompson saura-t-il dompter le caractère rebelle de Chloe ? Se laissera-t-elle apaiser par cet homme étonnant ? Ou, au contraire, le passé agité de la jeune femme l’empêchera-t-il de trouver l’amour ?

Mon avis

Alors comment dire… Ce tome est un coup de cœur de coup de cœur. Bon d’accord, ça ne veut rien dire je m’explique plus clairement: la saga de Lucky Harbor est un coup de coeur comme je l’ai déjà dit et ce tome est mon coup de coeur de la série. Tout d’abord parce que j’adore Chloé. Peut-être parce que je me retrouve un peu en elle. C’est un esprit libre qui se manque de ce que les autres pensent et qui aime profiter de la vie à fond malgré son asthme qui l’empêche de faire tout ce qu’elle voudrait. Elle est un peu folle sur les bords et très indépendante. Depuis le début de la saga, elle passe pour la fauteuse de trouble de la famille et puis, dans Éperdument on en apprend beaucoup plus sur elle et on découvre un personnage extrêmement touchant. Ensuite j’adore la relation qu’elle entretien avec Sawyer. Ce sont vraiment les deux extrêmes, l’eau et le feu. Dès le début il y a eu des frictions entre eux, surtout parce que Chloé adore faire tourner le pauvre shérif en bourrique avec ses idées d’aventures. C’est au fur et à mesure de leurs contacts plus ou moins forcés, puisque Jax et Ford les meilleurs amis de Sawyer sont chacun en couple avec l’une des sœurs de Chloé, que les choses changent. Ils continuent à se chercher, à se provoquer mais l’on sent qu’une alchimie explosive se crée entre eux. Et au-delà de ça de vrais liens apparaissent. Cette relation est probablement ma préférée puisque cette fois j’ai l’impression que Jill SHALVIS y a donné une vraie profondeur. J’ai vraiment ressenti quelque chose de spécial en lisant.  Il y a une vraie évolution des deux protagonistes au fil du roman puisque chacun soigne, comme il le peut les blessures du passé de l’autre. Sawyer apprend à Chloé que s’attacher aux gens n’ait pas forcément une mauvaise chose et Chloé en retour, lui fait prendre conscience qu’il doit arrêter de culpabiliser autant à cause des erreurs du passé.

L’autre relation que j’adore est celle entre Chloé et son meilleur ami Lance. Ils sont toujours prêt à partir à l’aventure tous les deux mais sont aussi très présents l’un pour l’autre quoi qu’il arrive. Et puis il y a la peur de la jeune femme de perdre son meilleur ami, puisqu’il est atteint de la mucoviscidose. Une peur qui ne fait que renforcer cette amitié. Pour finir il y a toujours Maddie, Tara, Jax, Ford, Lucille et tous les autres qui vont et viennent et qui ne peuvent toujours pas s’empêcher de mettre leur grain de sel dans l’histoire de Chloé et Sawyer.

Une fois de plus, Jill SHALVIS a su parfaitement transmettre des émotions au lecteur, et cette fois peut-être même plus que les autres, d’autant plus qu’elle y ajoute de l’action et cela apporte beaucoup à l’histoire. C’est ce qui permet d’ailleurs de corriger les petites imperfections des premiers tomes qui étaient parfois un peu trop prévisibles ou un peu trop guimauve. Le seul vrai regret que j’ai, c’est que ce tome soit le dernier sur les sœurs Traeger à qui je me suis énormément attachée. La saga Lucky Harbor compte en tout 12 tomes, qui se divisent en quelque sorte en quatre trilogies, chaque trilogie se concentrant sur trois couples à chaque fois. Malgré cette petite déception j’ai décidé de continuer la série puisque j’aime beaucoup la plume de l’auteur et j’avoue ne pas avoir été déçue. Je ferai bientôt les revues des tomes 4,5,6 et 7 que je suis actuellement en train de lire.

Sur ce, je vous dis à très bientôt!

Em’.

Publié dans Critiques, Non classé, Sagas

Revue saga n°1: Lucky Harbor| Jill SHALVIS| Tome 2: Tendrement

Tendrement.jpg

Editeur: Milady

364 pages

6€90

Année de publication: 2011

Synopsis

Dix-sept ans après un été mémorable passé à Lucky Harbor, Tara est de retour dans cette petite station balnéaire, où sa mère lui a légué, ainsi qu’à ses sœurs, un hôtel qu’elles ont décidé de retaper. Alors qu’elle tente de résister à son attirance pour le beau Ford Walker, son amour de jeunesse, les conséquences de ce qu’ils ont partagé tant d’années auparavant ressurgissent. Pour mieux les réunir ?

Mon avis

Ce deuxième tome m’a tout autant enchanté que le premier même si au début j’ai eu un peu de mal avec le personnage de Tara. Je la trouvais trop rigide, trop froide, trop dure… Elle portait bien son surnom de « Dame de Fer ». Et puis petit à petit j’ai découvert son histoire qui m’a énormément touchée. Derrière la carapace se trouve une femme sensible et terriblement blessée. J’ai également beaucoup aimé Ford. Le marin décontracté au grand cœur et plein d’humour. Il apporte énormément de fraîcheur à l’histoire. Et puis comme toujours il y a les autres personnages: on y retrouve bien évidemment Maddie, Jax, Chloé, Sawyer et Lucille mais on y découvre aussi Mia et Logan. Toutes ces personnes qui chacune à leur manière apporte un petit (ou un gros) quelque chose…

Certains diront que ce deuxième tome ressemble énormément au premier. C’est vrai. Cela reste une histoire d’amour un peu cliché mais j’ai vraiment passé un bon moment en le lisant. Et puis il y a énormément d’émotions dans ce tome. Certaines scènes sont extrêmement touchantes, d’autres vraiment drôles. J’admire Jill SHALVIS pour cela. Je trouve qu’elle a un talent pour transmettre les émotions au lecteur, ce qui n’est franchement pas évident.

Les bémols seront un peu les mêmes que pour le premier: un peu cliché et prévisible par moment mais cela reste un très bon livre si l’on veut se détendre et ne pas se prendre la tête. C’est exactement le genre de livre que je prendrais en vacances. Et puis je dois avouer qu’après avoir lu « Juste avant le bonheur » d’Agnès LEDIG qui m’avait bouleversé pendant plusieurs jours, j’avais besoin d’un peu de légèreté pour me remettre de mes émotions…

En conclusion ce livre, tout comme le premier tome de la saga est un petit coup de coeur. Tout comme les tomes suivants pour lesquels je vais très vite faire des articles!

Em’.

Publié dans Critiques, Sagas

Revue saga N°1: Lucky Harbor|Jill SHALVIS| Tome 1: Irrésistible

bm_CVT_Lucky-Harbor-tome-1--Irresistible_2594

Editeur: Milady

360 pages

6€90

Année de publication: 2010

Synopsis

Coeur brisé cherche réparateur habile de ses mains.

Maddie Moore a tout perdu ou presque : son mec, son job, et sa mère, Phoebe, qu’elle n’a jamais vraiment connue. Tout ce qu’il lui reste, c’est un ego en miettes, un goût prononcé pour les chips au vinaigre et un tiers de l’héritage que Phoebe a laissé à ses trois filles : un petit hôtel qui a vu des jours meilleurs, situé à Lucky Harbor.

Alors que Tara et Chloe, ses deux demi-sœurs, ont hâte de vendre la propriété pour retourner à leur routine, Maddie se surprend à envisager un avenir dans cette petite ville située en bordure du Pacifique. La présence de l’irrésistible Jax, à qui elle a confié la rénovation de l’hôtel, y est sans doute pour quelque chose. En effet, celui- ci semble bien décidé à réveiller son cœur…

Mon avis

Que dire de ce livre? Moi qui ne suis pourtant habituellement pas fan de ce genre de littérature, j’ai tout de suite accroché à l’histoire. D’accord c’est un peu cliché sur les bords et parfois un peu « gnangnan » mais si vous cherchez juste un bon livre de détente eh bien cette saga est faite pour vous! J’ai dévoré les deux premiers tomes en moins de deux jours et je compte bien continuer sur ma lancée! Mais pour le moment restons sur ce premier tome. Je me suis très vite attaché à Maddie. Son histoire, sa sensibilité, sa maladresse, sa sensibilité la rende touchante sans pourtant être niaise. Malgré les obstacles et un passé difficile elle ne se laisse pas abattre et décide de reprendre sa vie en main en arrivant à Lucky Harbor. Et pour cela elle va recevoir l’aide précieuse de Jax. J’ai beaucoup aimé leur relation (même si je dois l’admettre c’est peut-être allé un peu vite pour être crédible mais il y a des défauts partout) à la touchante et pleine d’humour, avec évidemment une petite dose de drame sinon ça ne serait pas intérssant. Maddie qui avait fait une croix sur les hommes découvre malgré elle ce qu’est le véritable sens d’aimer. Il y a également les sœurs de Maddie: Tara la dure à cuire et Chloé la rigolote un peu folle et pleine d’audace, qu’elle ne connaît pas vraiment et avec qui elle va devoir apprendre à vivre. Pour finir il y a les autres: Sawyer, Lucille, Ford… Tous apportent leur petit grain de sel à l’histoire avec leurs histoires, leurs caractères…

Les seuls petits bémols sont comme je l’ai dit, le fait que ça aille peut-être un peu vite entre Maddie et Jax et le côté un peu prévisible de ce qui va arriver par moment. Mais cela n’empêche pas que j’ai réellement passé un bon moment en lisant le premier tome de cette saga que j’ai découvert par le biais de la chaîne youtube de FairyNeverland et que je le recommande à toute personne souhaitant se changer les idées avec un livre léger et drôle.

Par contre petit warning: certaines scènes sont assez explicites cela convient donc à un public averti.

Je reviens très vite avec un article concernant le tome 2!

Em’.